Indonésie: Déclarations anti-gays condamnées aux Etats-Unis

Publié

IndonésieDéclarations anti-gays condamnées aux Etats-Unis

Des institutions et des hauts fonctionnaires indonésiens se sont livrés à des attaques verbales publiques répétées contre la communauté gay, selon un rapport d'une ONG.

Selon le porte-parole de la présidence indonésienne, «(...) Il n'y a pas de place en Indonésie pour la prolifération du mouvement LGBT.»

Selon le porte-parole de la présidence indonésienne, «(...) Il n'y a pas de place en Indonésie pour la prolifération du mouvement LGBT.»

Les Etats-Unis ont critiqué les autorités indonésiennes selon lesquelles il n'y a «pas de place» pour la communauté gay dans ce pays, après des attaques homophobes sans précédent dans le pays musulman le plus peuplé au monde.

«Nous encourageons l'Indonésie, qui se félicite à raison de sa diversité et de sa tolérance, à respecter et à maintenir les droits et règlements internationaux en assurant une équité des droits et des protections pour tous ses citoyens», a déclaré Elizabeth Trudeau, porte-parole du département d'Etat à la presse.

Le porte-parole de la présidence indonésienne Johan Budi avait indiqué jeudi à l'AFP que «les droits des citoyens comme celui d'aller à l'école et d'obtenir une carte d'identité sont protégés, mais il n'y a pas de place en Indonésie pour la prolifération du mouvement LGBT».

Attaques verbales publiques

Il réagissait au rapport publié jeudi par l'ONG Human Rights Watch (HRW), selon lequel la communauté lesbienne, gay, bisexuelle et transgenre (LGBT) a subi une «détérioration immédiate» de ses droits après une série d'attaques verbales de ministres, religieux partisans de la ligne dure et d'organisations musulmanes influentes.

Des institutions et des hauts fonctionnaires indonésiens se sont livrés pour la première fois, plus tôt dans l'année, à des attaques verbales publiques répétées contre la communauté gay en Asie du Sud-Est, ajoute le rapport, qui cite notamment un appel à interdire les gays des campus universitaires.

Washington «surveille de près les informations concernant de possibles mesures en Indonésie qui restreindraient la liberté d'expression des personnes LGBTI», a ajouté Mme Trudeau.

(AFP)

Ton opinion