Publié

BornéoDécouverte d'un singe que l'on croyait éteint

Un singe que l'on pensait éteint, ou sur le point de disparaître, a été découvert dans la réserve naturelle Wehea.

Une équipe internationale de scientifiques a découvert en Indonésie un primate très rare, le Langur de Miller, qu'on croyait éteint ou sur le point de le devenir, selon une communication publiée dans l'American Journal of Primatology.

Ce primate (Presbytis hosei canicrus) fait partie d'un genre regroupant des mammifères primates asiatiques de la famille des Cercopithecidae présents sur diverses îles d'Asie du Sud-Est dont Bornéo Sumatra et Java.

Le Langur de Miller est présent à Bornéo dans seulement un endroit limité de l'île, dans le nord-est où son habitat a subi des incendies et sérieusement souffert des activités humaines dont minières et de la conversion de la forêt en terre agricole.

L'équipe scientifique a mené son expédition dans la réserve naturelle de Wehea au Kalimantan, partie indonésienne de l'île de Bornéo. Il s'agit d'une vaste étendue de forêt vierge de 38.000 hectares pour la plus grande partie préservée.

Densité de population à estimer

Cette région abrite au moins neuf espèces connues de primate dont les orangs-outans de Bornéo et les gibbons.

"La découverte du Langur de Miller a été une surprise puisque la réserve naturelle de Wehea était considérée comme étant hors de sa zone d'habitat", explique Brent Loken de l'Université Simon Fraser au Canada, un des membres de l'expédition.

"Les recherches futures viseront à estimer la densité de population de ces primates à Wehea et dans la forêt environnante", dit-il.

"Les inquiétudes d'une éventuelle extinction du Langur de Miller remontent à 2004 et des recherches lors d'une expédition menée en 2008 avaient conforté ces craintes d'une situation alarmante", ajoute-t-il.

Un singe qui reste en danger

Pour la dernière expédition, les scientifiques ont notamment installé des caméras dans plusieurs endroits de la réserve naturelle permettant de saisir des images de ces primates qui ont donc survécu dans une zone située à l'ouest de l'endroit où ils avaient été vus précédemment pour la dernière fois.

"Il n'a pas été facile de confirmer notre découverte" car "les seules descriptions du Langur de Miller viennent de spécimens dans des musées et nos photos de ces animaux prises à Wehea sont parmi les rares dont nous disposons", souligne ce chercheur.

"Bien que ces images confirment que ce singe existe encore le Kalimantan Est, il y a de grande chances qu'il reste l'une des espèces de primates les plus en danger d'extinction dans le monde", ajoute le scientifique.

Bornéo, est partagée entre le sultanat de Brunei et la Malaisie au nord, et l'Indonésie au sud.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!