Actualisé 02.07.2020 à 04:47

Découverte d'une araignée aux couleurs du Joker

Science

À cause de sa tache rouge sur fond blanc, cette espèce a été baptisée comme Joaquin Phoenix, dernier interprète de l'ennemi de Batman.

par
lematin.ch
Ses couleurs rappellent le maquillage outrancier du Joker.

Ses couleurs rappellent le maquillage outrancier du Joker.

Niloofar Sheikh

Une nouvelle espèce d'araignée a été découverte en Iran. Sa particularité, une tache rouge sur fond blanc sur son dos, a rappelé aux scientifiques le sourire du Joker, éternel ennemi de Batman qui porte un tel maquillage. Ils l'ont donc appelée Loureedia Phoenixi, en référence à Joachin Phoenix, oscarisé en 2020 pour le rôle-titre du film «Joker», écrit le site LiveScience.

L'animal cumule les noms de célébrités puisque le genre auquel il appartient, Loureedia, a été nommé ainsi en hommage au chanteur Lou Reed. Trois espèces avaient été découvertes entre 2012 et 2018, toutes autour de la Méditerranée, entre le Maroc et l'Espagne et jusqu'en Israël. Cette quatrième espèce est donc la première à ne pas se situer dans cette région.

Toute petite

Si le Joker est un personnage qui fait peur et que les araignées en effraient plus d'un, celle-ci n'a rien de bien terrifiant puisque son corps ne mesure que... 8 mm de long. Il est couvert de poils, lui donnant un aspect de velours, comme toutes les araignées de la famille des Eresidae à laquelle celle-ci appartient. La petite taille de la Loureedia Phoenixi n'est pas l'unique raison à sa découverte tardive. «Ces araignées passent la majeure partie de leur vie dans leurs nids souterrains»s, a expliqué Alireza Zamani, doctorant à l'Université de Turku, en Finlande et principal auteur de l'étude. publiée dans Arthopoda Selecta. « Les mâles quittent leurs terriers pour chasser les femelles, généralement de fin octobre à mi-novembre et les araignées remontent à la surface lorsqu'ils quittent le nid de leur mère», a-t-il expliqué. Trois semaines, sur l'année, c'est donc très peu pour avoir une chance de les croiser.

À la recherche de la femelle

Seul des mâles ont été découverts pour l'instant, mais Alireza Zamani ne désespère pas de trouver une femelle. «Si vous avez suffisamment de temps et de patience, il serait intéressant de suivre un mâle errant. Il devrait savoir mieux que quiconque comment trouver une femelle. De cette façon, vous auriez également la possibilité d'observer et de photographier l'accouplement, qui n'a encore été documenté pour aucune espèce de Loureedia». Ce Joker est discret, pas comme celui de Batman.

Michel Pralong

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!