Égypte - Découverte de la première momie de femme enceinte
Publié

ÉgypteDécouverte de la première momie de femme enceinte

En radiographiant le corps, les chercheurs ont vu un fœtus dans le ventre de cette femme qui vivait du temps de Cléopâtre.

par
Michel Pralong
La momie, en Pologne depuis près de deux siècles, n’avait jamais été radiographiée.

La momie, en Pologne depuis près de deux siècles, n’avait jamais été radiographiée.

Journal of Archeological Science/Polish Academy of Sciences

Cela fait plus de 200 ans que cette momie a été découverte. C’était au début des années 1800, a priori dans les tombeaux royaux de Thèbes. Les égyptologues de l’époque l’avaient datée du Ier siècle avant notre ère, lorsque Cléopâtre était reine d’Égypte. Le sarcophage et son contenu avaient été transportés en 1826 à Varsovie et transférés au Musée national de la ville en 1917, où ils sont toujours exposés. Mais on ignorait l’incroyable particularité de cette momie.

En 2015, la ville a lancé son projet momie, visant à identifier l’âge, le sexe et la cause des décès des momies qui se trouvent dans les musées. Et en 2021, une équipe de scientifiques polonais ont radiographié le corps de cette femme et découvert qu’elle était enceinte lorsqu’elle est morte, raconte le Sun. Selon leurs examens, la mère devait avoir entre 20 et 30 ans et, au vu de la taille de la tête du fœtus, ce dernier devait avoir entre 26 et 30 semaines.

En haut le sarcophage, au milieu la momie et en bas la radiographie de cette avec le fœtus qu’on distingue en blanc dans le bas-ventre.

En haut le sarcophage, au milieu la momie et en bas la radiographie de cette avec le fœtus qu’on distingue en blanc dans le bas-ventre.

Journal of Archeological Science/Polish Academy of Sciences

Il s’agit de la toute première découverte d’une momie de femme enceinte. On a déjà trouvé des squelettes de femmes enceintes, il y avait deux momies de bébés mort-nés dans la tombe de Touthânkamon, mais personne n’avait encore trouvé une femme embaumée avec son fœtus. Les scientifiques ne savent pas pourquoi le bébé n’a pas été embaumé à part au lieu d’être laissé dans le corps: peut-être parce que, justement, étant toujours dans la mère au moment de la mort de celle-ci, on a estimé qu’il faisait encore partie d’elle.

Peut-être pas un cas unique

On ignore pour l’instant les causes du décès de cette femme, mais on suppose qu’elle faisait partie de la noblesse car son corps était soigneusement enveloppé de tissus et portait un riche ensemble d’amulettes. Cette découverte pourrait nous en apprendre beaucoup sur la grossesse dans l’Égypte ancienne. Les médecins pourront ainsi étudier le contenu intestinal du fœtus pour recueillir des informations sur le développement du système immunitaire à l’époque ou tenter de déterminer si des pratiques médicales ont été tentées pour tenter de sauver la femme et l’enfant.

Cette femme enceinte n’est peut-être pas un cas unique parmi les momies, mais beaucoup d’entre elles n’ont pas été radiographiées comme celle-ci l’a été. Les résultats de cette découverte viennent d’être publiés dans le «Journal of Archeological Science».

Votre opinion