Découverte du plus gros trou noir proche de la Terre

Publié

AstrophysiqueDécouverte du plus gros trou noir proche de la Terre

Une étoile de la taille de notre Soleil orbite autour d’un trou noir dix fois plus massif que notre étoile et situé à seulement 1600 années-lumière de nous.

par
Michel Pralong
La distance entre le trou noir (à droite) découvert et son étoile est la même qu’entre notre Soleil et la Terre. Représentation d’artiste.

La distance entre le trou noir (à droite) découvert et son étoile est la même qu’entre notre Soleil et la Terre. Représentation d’artiste.

International Gemini Observatory/NOIRLab/NSF/AURA/J. da Silva/Spaceengine/M. Zamani

Grâce au vaisseau spatial Gaia de l’Agence spatiale européenne, les astronomes ont découvert un trou noir massif autour duquel gravite une étoile semblable à notre Soleil, et cela à 1600 années-lumière de nous. Le trou noir lui-même est 10 fois plus massif que notre Soleil.

C’est en observant les déplacements de l’étoile que les scientifiques ont pu déterminer l’existence de ce trou noir, comme l’indique l’étude publiée par la «Royal Astronomical Society». Les trous noirs peuvent être détectés par leur émission de rayons X lorsqu’ils aspirent la matière alentour. Mais certains sont à l’état dormant, cela veut dire qu’ils n’aspirent pas leur voisin, c’est le cas de celui-ci qui n’arrache pas de matière à son soleil. C’est donc l’orbite de ce dernier qui a permis de déduire sa présence.

Un système bien mystérieux

Ce système binaire a plusieurs particularités. D’abord, la distance entre le trou noir et son étoile est la même qu’entre notre Soleil et la Terre. Remplacez donc notre Soleil par le trou noir et la Terre par notre Soleil et vous obtenez ce système, explique «Numerama». Ensuite, il y a le fait que les scientifiques ne s’expliquent pas comment sa formation a été possible.

S’il est aujourd’hui dix fois plus grand que le Soleil, ce trou noir baptisé Gaia BH1 aurait dû être auparavant une étoile 20 fois plus massive que le Soleil et donc n’aurait vécu que quelques millions d’années puis aurait dû engloutir l’étoile voisine. Ce qu’elle n’a pas fait. «Il est intéressant de constater que ce système ne répond à aucun de nos modèles d’évolution des systèmes binaires», explique Kareem El-Badry, astrophysicien. Et pourquoi son étoile voisine est-elle restée aussi normale, mystère.

Un plus petit plus proche

Selon l’étude, ce trou noir, situé dans la constellation Ophiuchus (du Serpentaire) serait le plus proche de nous de cette taille. L’an dernier, un trou noir a été repéré plus près, à 1500 années-lumière. Mais il est beaucoup plus petit, ne faisant que trois fois la masse du Soleil, ce qui en fait le plus petit jamais découvert, comme l’expliquait le «National Geographic».

Plusieurs annonces de trous noirs encore plus proches ont été faites, comme une en 2019, mais la plupart ont été réfutées depuis,

Ton opinion

11 commentaires