Football: Défait par Winterthour, Sion a mis les pieds en plein dedans

Actualisé

FootballDéfait par Winterthour, Sion a mis les pieds en plein dedans

Mario Balotelli a inscrit son premier but en Valais dimanche. Mais son intégration dans le onze valaisan est un casse-tête. Sans ses solutions habituelles, le FC Sion a fini par s’incliner contre les Zurichois (1-3).

par
Florian Vaney
Malgré le premier but de sa star Marco Balotelli, Sion s’est incliné à domicile contre la lanterne rouge.

Malgré le premier but de sa star Marco Balotelli, Sion s’est incliné à domicile contre la lanterne rouge.

Freshfocus

Le onze du FC Sion a placé la barre très haut au premier tour. Alors on ne s’y intègre pas comme ça, en un claquement de doigts, même lorsqu’on s’appelle Mario Balotelli ou Wylan Cyprien. Le casse-tête de l’utilisation de l’attaquant italien n’a pas fini de donner des maux de tête à Paolo Tramezzani. Dimanche face à Winterthour, il a reçu sa première titularisation, et les Valaisans se sont inclinés. Notamment parce que «Super Mario» a évolué en décalage total avec les valeurs qui font le succès actuel de son équipe.

On attendait l’homme aux 141 matches de Serie A à côté de Filip Stojilkovic dans un 4-4-2 à plat. Il a finalement plutôt été un soutien dans une sorte de 4-2-3-1. Pas très loin, donc, d’occuper la place laissée vacante par Musa Araz (blessé). Le souci, c’est que le Fribourgeois incarne la mobilité, la combativité et le collectif. Là où Mario Balotelli a marqué les esprits par son immobilisme. Cela signifie moins de solutions pour faire avancer le jeu, et cela s’est méchamment fait sentir.

Cyprien privé du but de l’égalisation

Les Valaisans semblaient pourtant contrôler la partie et capables, sur la longueur, de se débarrasser de l’ex-lanterne rouge. Puis Denis-Will Poha s’est rendu coupable d’une faute d'omoplate dans sa surface, jugée comme une faute de main. Penalty, transformé par Roman Buess (45e). La réponse prenait une forme de symétrie. Sion obtenait à son tour un tir au but, confié à Mario Balotelli. Sans dissiper les doutes autour de son rôle, il pouvait inscrire son premier but en Valais (45e+4).

Le double changement opéré par Paolo Tramezzani à la pause ne le concernait pas. Le changement de système n’y changeait rien, Sion rencontrait les mêmes difficultés. Jusqu’à finir par se faire surprendre de manière pas très glorieuse, et un peu malchancheuse. Sur ce coup-là, les quatre défenseurs sédunois auraient sans doute pu faire un peu mieux. Samuel Ballet en a profité pour inscrire le 1-2 (59e). L’égalisation de Wylan Cyprien à dix minutes du terme sera annulée pour un hors jeu. Florian Kamberi enfilera le 1-3 dans les arrêts de jeu. Cette défaite saura donner à réfléchir aux Valaisans.

Sion - Winterthour 1-3 (1-1)

Ton opinion