Actualisé 12.05.2012 à 20:59

FootballDéfaite sur le fil du Lausanne-Sport à Lucerne

Lausanne-Sport, en déplacement à Lucerne, a dû s'incliner 3-2 face au deuxième de Super League. Le FC Bâle a, pour sa part, battu Grasshopper sur le score de 6-2.

Le Lausannois Jerome Sonnerat à la lutte avec le Lucernois Lezcano.

Le Lausannois Jerome Sonnerat à la lutte avec le Lucernois Lezcano.

A Lucerne, un Lausanne-Sport volontaire s’est incliné 3-2 à cause notamment d’un Nelson Ferreira prompt devant la cage de Favre. Entré à la 84e, l’attaquant du FCL a fait passer le score de 1-1 à 3-1 en marquant à la 86e et la 87e. Pris en défaut par une tête de Stahel (64e), le LS avait égalisé par Negrao sur penalty (77e), le premier victorieux du club cette saison. Jocelyn Roux a réduit l’écart en fin de match, mais trop tard.

Toujours un point d'avance sur GC

Les hommes de Martin Rueda, dont l’objectif est désormais de terminer devant GC, possèdent ainsi toujours un seul point d’avance sur les Sauterelles, en ayant disputé une rencontre de plus. Ils devront toutefois composer lors de leur ultime match sans Sonnerat ni Tall, tous deux expulsés dans le temps additionnel pour, respectivement, une main et une faute grossière.

Record d'invincibilité pour le FC Bâle

Le FC Bâle a, pour sa part, battu Grasshopper sur le score de 6-2. Il a ainsi de ce fait égalé le record d’invincibilité du championnat de Suisse.

Invaincu depuis le 20 août et son revers à Lucerne, Bâle a aligné chez lui une 26e rencontre sans connaître la défaite. Une marque que seul le... GC de l’exercice 1981/82 avait atteinte. Les Rhénans ont encore deux rencontres à disputer avant le terme de la saison. Ils pourront établir un nouveau record dimanche prochain à Genève contre Servette.

L’inspiration de l’arbitre

La partie a été plus que débridée puisque, en plus des neuf réalisations du jour, les joueurs ont touché quatre fois les montants. Grasshopper a ouvert les feux dès la 4e par Paiva, lequel a pu tromper le portier... Marcel Herzog, titularisé par Heiko Vogel certainement en guise de cadeau d’adieu. Autre cadeau d’adieu, Benjamin Huggel, en inscrivant le 5-1 à la 71e, a peut-être fait trembler les filets pour la dernière fois de sa carrière, lui qui partira à la retraite en fin de saison.

Ce but, deux minutes après le 4-1 signé Alexander Frei, a ouvert une période folle puisque GC est revenu à 5-3 en frappant aux 72e et 73e minutes, par Paiva encore et Zuber. Ce même Zuber a été au coeur d’une polémique sur l’égalisation à 1-1 de Stocker à la 28e.

Annulée dans un premier temps pour hors-jeu par l’arbitre-assistant, la réussite a finalement été validée par l’arbitre Alain Bieri lequel, après s’être entretenu avec son acolyte Bruno Zurbruegg, a estimé à juste titre que Zuber, même s’il était sorti des limites du terrain, devait toujours être considéré comme participant à l’action, coupant ainsi le hors-jeu. Une très bonne inspiration de l’homme au sifflet qui rappelle l’ouverture du score de van Nistelrooy contre l’Italie à Berne lors de l’Euro 2008, alors que Panucci avait lui aussi franchi la ligne du fond.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!