03.05.2018 à 16:52

Canton de NeuchâtelDéficit de 50 millions pour les comptes de l'Etat

Les comptes 2017 ont certes bouclé dans le rouge, mais c'est mieux que l'année précédente.

Une vue de la ville de Neuchâtel.

Une vue de la ville de Neuchâtel.

Keystone

Les comptes 2017 du canton de Neuchâtel bouclent sur un déficit de 52,3 millions de francs, soit une amélioration de 22 millions par rapport à l'exercice précédent. L'objectif du Conseil d'Etat est un retour à l'équilibre financier à l'horizon de 2020.

«La santé financière reste fragile», analyse le chef du Département des finances Laurent Kurth en commentant les comptes 2017. Les finances cantonales sont tributaires de facteurs externes comme les versements de la Confédération, l'évolution des recettes ou la vigueur de la reprise économique.

«Ce résultat exprime le déficit structurel que nous aurons à combler pour équilibrer nos comptes», affirme le président du Conseil d'Etat Laurent Favre qui estime que cet excédent des charges n'est pas satisfaisant. Mais le gouvernement se veut néanmoins optimiste, estimant que le canton est sur la bonne voie du redressement.

Ce déficit de 52,3 millions de francs, proche du montant inscrit au budget, est meilleur que les projections réalisées en cours d'année grâce aux mesures prises par l'Etat pour contrôler les charges de fonctionnement. Les réformes lancées depuis la législature précédente commencent à porter leurs fruits.

Baisse des recettes fiscales

Les comptes 2017 enregistrent une baisse importante de l'impôt des personnes physiques, malgré le résultat de l'amnistie fiscale et le transfert d'un point d'impôt des communes en faveur de l'Etat pour financer des tâches de sécurité. Les parts à des recettes fédérales ont en revanche été plus élevées qu'escompté.

La dette au 31 décembre 2017 s'est accrue de 124,3 millions pour atteindre 1,43 milliard, soit une hausse de 9,5%. Le découvert reste aussi important. Il se monte à 741,3 millions de francs, soit 34,2% du total du bilan. Quant au résultat du compte de financement, il montre une insuffisance de 56,7 millions de francs.

La situation de sous-investissement est une source d'inquiétude pour le Conseil d'Etat neuchâtelois. Les investissements nets se montent à 44,9 millions de francs, près de 9 millions de moins que la somme au budget. Les crédits budgétaires sont considérés comme trop faibles pour assurer la modernisation du patrimoine.

Retour à l'équilibre

Pour le Conseil d'Etat, le canton de Neuchâtel pourrait renouer avec la prospérité lors des exercices 2018 et 2019, pour autant que des décisions essentielles soient prises à temps, comme la révision de la fiscalité des personnes physiques et morales ou la refonte de la péréquation financière intercommunale.

Pour parvenir à assainir durablement les finances d'ici à l'exercice 2020, l'Etat devra mener à bien son programme de législature et les mesures d'économies. «L'équilibre en 2020 est tout à fait crédible», a assuré le ministre Laurent Kurth.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!