Phénomène - Déguisé en livreur pour voler des vélos
Publié

PhénomèneDéguisé en livreur pour voler des vélos

Trahi par la serrure forcée de la batterie de son vélo, un homme qui portait un sac à dos «Uber Eats» a été arrêté par la police toulousaine.

par
Laura Juliano
Image d’illustration

Image d’illustration

Pixabay

Jeudi 8 avril, aux alentours à 22 h 30, une patrouille de police croise un livreur «Uber Eats» sur son vélo électrique à proximité de la gare Matabiau à Toulouse. Jusque-là, rien de plus banal. Depuis la fermeture des restaurants, les livreurs à deux-roues fleurissent à tous les coins de rue. Mais un détail a retenu leur attention: la serrure de la batterie du vélo électrique semblait avoir été forcée, relate Actu Toulouse.

Le suspect de 17 ans n’a pas été en mesure d’expliquer la provenance du deux-roues. Il a donc été placé en garde à vue. On ignore pour l’heure s’il était bien employé de la société de livraison ou s’il s’était procuré un sac à dos marqué «Uber Eats» pour éviter de s’attirer les soupçons de la police.

La panoplie du livreur en vente sur Internet

Il est en effet possible de se procurer la panoplie complète du livreur «Uber Eats» ou «Deleveroo» en ligne, soulève Le Dauphiné. Une technique qui pourrait bien être employée par des individus souhaitant braver l’interdit en toute discrétion: notamment pour sortir après 19 h, alors que le couvre-feu est en vigueur en France.

Si le nombre croissant de livreurs arpentant les rues est une apparente conséquence des restrictions sanitaires, certains internautes commencent à se questionner.

Nos confrères du quotidien français ont interrogé un revendeur d’accessoires «Uber Eats» pour connaître son avis sur la question. «J’ai des demandes en ce moment, mais c’est vrai que je ne sais pas comment les acheteurs s’en servent. Moi, ce kit, je l’ai acheté il y a deux ans pour un tournage. On l’a utilisé pour une scène… voilà!»

Votre opinion

3 commentaires