23.07.2017 à 03:19

PérouDéjà 20'000 volontaires dans la «Garde du pape»

Plus de 20'000 jeunes se sont déjà portés bénévoles pour assurer l'intendance pendant la visite du Pape au Pérou en janvier 2018.

Image prétexte

Image prétexte

Keystone

Plus de 20'000 jeunes volontaires feront partie de la «Garde du Pape» chargée d'assurer un soutien logistique lors de la visite du pape François au Pérou en janvier 2018, a annoncé samedi un prêtre.

Le Père Luis Gaspar, directeur du comité d'organisation de cette visite au sein de l'archevêché de Lima, a indiqué que ces jeunes seront originaires de tous les milieux sociaux. Ils devront notamment aider les personnes venues assister aux grands rassemblements organisés dans les villes de Lima, Trujillo (nord-ouest) et Puerto Maldonado (sud-est).

«Ici, à Lima nous préparons déjà la constitution de la Garde du pape , qui comptera environ 20'000 jeunes chargés d'aider les paroissiens à l'organisation logistique», a déclaré le Père Gaspar à la radio RPP.

Il a par ailleurs annoncé qu'au cours de la première semaine d'août, un site internet consacré à cette visite papale verra le jour afin de permettre notamment aux jeunes volontaires de s'inscrire.

Pas venu depuis 30 ans

Le Pérou n'a pas reçu de visite du souverain pontife depuis mai 1988. Cette année-là, Jean-Paul II était venu participer à un Congrès eucharistique. Il avait déjà effectué une visite apostolique en 1985.

Du 18 au 21 janvier, le pape François visitera Lima, Puerto Maldonado et Trujillo. Auparavant, il aura séjourné au Chili du 15 au 18 janvier. A Lima, c'est sur des esplanades pouvant accueillir de deux à cinq millions de personnes que les jeunes et les familles viendront à la rencontre du pape François.

«Le Saint-Père ne vient pas comme un artiste, il ne vient pas faire un show, ni jouer à une pièce de théâtre, ni participer à un cirque. Il vient comme un père qui rend visite à ses enfants», a souligné le père Gaspar.

Le pape François a également demandé à prier devant l'image du Seigneur des miracles à Lima.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!