Publié

ErotismeDélaissés par les Européennes, les cabarets sont à l’agonie

Les cabarets se meurent. La suppression, dans certains cantons, des permis d’artiste pour les ressortissantes de pays tiers semble avoir planté le dernier clou dans leur cercueil.

par
Martine Brocard
Les danseuses de pays tiers n’ont plus le droit de venir travailler dans les cabarets vaudois depuis 2007. Les Européennes ne se bousculent pas pour prendre leur place.

Les danseuses de pays tiers n’ont plus le droit de venir travailler dans les cabarets vaudois depuis 2007. Les Européennes ne se bousculent pas pour prendre leur place.

Johann Rousselot/laif

«Vous voyez ces cheveux blancs? Ils sont tous venus depuis 2007, lance le gérant du cabaret lausannois Le Paradou. Avant j’avais un associé et je travaillais avec trois barmans et huit filles. Maintenant mon associé est parti, je m’occupe seul du bar et n’emploie plus que trois-quatre filles.» Le chiffre d’affaires a plongé de 70%. Le futur? «Catastrophique, dit cet homme affable, mais j’ai mis toutes mes économies là-dedans et le bail va jusqu’en 2017.»

Votre opinion