Jura: Delémont: les pieds dans la gadoue, à cause d'un chantier

Actualisé

JuraDelémont: les pieds dans la gadoue, à cause d'un chantier

La construction du Théâtre du Jura provoque un inconvénient inattendu: des salissures...

par
lematin.ch
1 / 16
À Delémont, rue de la Brasserie, le bitume est couleur crème.

À Delémont, rue de la Brasserie, le bitume est couleur crème.

lematin.ch/Vincent Donzé
En route vers un chantier qui fait causer dans la capitale jurassienne.

En route vers un chantier qui fait causer dans la capitale jurassienne.

lematin.ch/Vincent Donzé
Il s'agit d'évacuer 8 000 m3, dernière étape sur un total de 55 000 m3.

Il s'agit d'évacuer 8 000 m3, dernière étape sur un total de 55 000 m3.

lematin.ch/Vincent Donzé

Pour les élus jurassiens, c'est le chantier du siècle: celui du Théâtre du Jura. Mais dès le début de la construction, il est surtout question de salissures à la rue de la Brasserie, parcourue par des résidents, des écoliers et les patients des cabinets médicaux situés à cet endroit.

Selon «Le Quotidien Jurassien», ceux qui sont passés par là doivent avoir des chaussures qui s'en souviennent, quand il pleut. La faute aux camions chargés d'évacuer 55 000 m3 de terre.

Dans le «QJ», l'urbaniste communal Hubert Jaquier a rappelé le règlement: les sociétés de construction oeuvrant à Delémont ont l'interdiction d'endommager ou de souiller les routes publiques.

À leur devoir

Les entreprises ont été rappelées à leur devoir à plusieurs reprises. Le résultat n'était guère concluant mercredi, lorsque lematin.ch a fait un aller-retour à la rue de la Brasserie. La poussière devenue de la boue salissait jusqu'à la rue de la Gare, mais pas sur les trottoirs.

Pourtant, selon le chef de projet, les terrassiers sont invités à passer la balayeuse autant de fois que nécessaire. Le problème dans une rue où les camions doivent manoeuvrer entre les voitures, c'est l'impossibilité d'installer un décrotteur, ce bassin où les camions peuvent rouler en sortant d'un chantier.

Vincent Donzé

Ton opinion