Publié

finaleDemain, ils seront derrière leur reine

Avant le grand jour à Aproz, nous sommes allés flatter la croupe de trois participantes et rencontrer les passionnés qui les ont menées là.

par
Laurent Grabet

Chez certains Valaisans, la passion des reines se transmet pour ainsi dire génétiquement de génération en génération. Une journée passée mardi avec trois des quelque 900 éleveurs du canton a fini de nous en convaincre avant la grande finale de demain. A peine entré chez les Udry, à Conthey, on comprend illico qu’on a affaire à des compétiteurs passionnés qui élèvent des vaches d’Hérens plus «pour la corne» que «pour le lait».

Votre opinion