Hockey sur glace: Denis Malgin, l’artiste génial qui sait changer le cours d’un match
Publié

Hockey sur glaceDenis Malgin, l’artiste génial qui sait changer le cours d’un match

L’attaquant vedette des ZSC Lions assume son statut en play-off. Quatre de ses six buts ont été décisifs pour son équipe, qui mène 2-0 en finale contre Zoug. Acte III samedi à la Bossard Arena. 

par
Cyrill Pasche
Denis Malgin (62, au premier plan) vaut son pesant d’or durant les play-off actuels. Grâce à ses exploits, le ZSC n’est plus qu’à deux victoires du titre. 

Denis Malgin (62, au premier plan) vaut son pesant d’or durant les play-off actuels. Grâce à ses exploits, le ZSC n’est plus qu’à deux victoires du titre. 

Martin Meienberger/freshfocus

Sans Denis Malgin, les ZSC Lions seraient peut-être déjà en vacances depuis le début du mois d’avril. Le but gagnant de l’acte VII face au HC Bienne au stade des quarts de finale? C’est lui qui l’a marqué, en solitaire, à moins de 13 minutes de la fin du temps réglementaire. Le ZSC, mené 0-2 dans la série, puis 2-3, venait alors de revenir de nulle part pour se hisser dans le dernier carré des play-off.

Denis Malgin en play-off

Contre Fribourg-Gottéron en demi-finale, l’international helvétique de 25 ans a terrassé les Dragons à lui tout seul lors des actes I et III. A chaque fois, il a trouvé le moyen de marquer le but décisif en prolongation. Après 22 minutes de jeu dans le temps additionnel durant l’importante première manche remportée par les ZSC Lions à Fribourg en ouverture de la demi-finale. «Il est clairement au-dessus du lot. On dit que les grands joueurs sont toujours là au bon moment, rappelle Jérémie Kamerzin, qui défendait les couleurs de Fribourg-Gottéron cette saison. Ses statistiques dans ce domaine parlent pour lui. Souvent, un but décisif, c’est un but de raccroc. Mais avec lui, c’est à chaque fois un highlight!»

Denis Malgin a été décisif pour les ZSC Lions. 

Denis Malgin a été décisif pour les ZSC Lions. 

freshfocus

Six buts, dont quatre buts gagnants

Ses exploits ont encore permis au ZSC de s’en sortir à bon compte lors de la troisième manche, encore à Fribourg. Alors que les Zurichois évoluaient sans gardien, Malgin a tout d’abord égalisé à 110 secondes du gong (2-2). Il a ensuite permis au ZSC de mener 3-0 dans la série en marquant le but victorieux après 19 minutes de jeu en prolongation. «Il crée et génère constamment du danger offensif, note Dave Sutter, demi-finaliste avec Fribourg-Gottéron. Les pucks de buts, c’est un peu comme s’il réussissait à les attirer vers lui. Mais là où il est le plus dangereux, c’est quand il parvient à prendre de la vitesse depuis son camp, explique le défenseur des Dragons. C’est sa grande force: sa capacité rare à patiner à pleine vitesse tout en contrôlant le puck avec les deux mains sur sa canne. Sa mobilité et son agilité lui permettent ensuite de partir à gauche ou à droite avec facilité.»

Denis Malgin a marqué deux buts en prolongation contre Fribourg en demi-finale. 

Denis Malgin a marqué deux buts en prolongation contre Fribourg en demi-finale. 

Pascal Muller/freshfocus

«Malgin est ce qu’on appelle un «game changer», souligne le GM du HC Ajoie et ex-défenseur international, Julien Vauclair. Il a de l’influence sur un match à lui seul, et des joueurs qui possèdent cette capacité, il n’y en a plus beaucoup. Je me souviens d’en avoir côtoyé quelques-uns lorsque je jouais à Lugano à l’époque: Petteri Nummelin et Glen Metropolit, par exemple, entraient dans cette catégorie de joueurs exceptionnels. Ils pouvaient changer le déroulement d’un match sur un coup de génie.»

En finale face au EV Zoug, Malgin a continué sur sa lancée et ne s’est pas privé de marquer un autre but décisif, son quatrième «game winning goal» des play-off. C’était mercredi au Hallenstadion, lors de l’acte II face aux Zougois. Son contrôle du puck à une main, puis son enchaînement pour glisser la rondelle sous la transversale après avoir déjoué le gardien du EVZ Leonardo Genoni, était un petit bijou technique.

Grâce à ce but de Malgin marqué cette fois-ci à 183 secondes de la fin du temps réglementaire, le ZSC mène désormais 2-0 dans la série et n’est plus qu’à deux victoires du titre national. L’acte III a lieu samedi à Zoug (20h). 


Votre opinion