Jura - Dent cassée pour un policier: ultras sanctionnés!
Publié

JuraDent cassée pour un policier: ultras sanctionnés!

Cinq supporters du HC Ajoie ont été interdits de stade, suite à une rixe survenue à la gare de Porrentruy après un match contre le EHC Bienne.

par
Vincent Donzé
La mobilisation policière était importante le 19 décembre dernier devant le restaurant «Chez la Soph».

La mobilisation policière était importante le 19 décembre dernier devant le restaurant «Chez la Soph».

DR

Le mobilier a volé le 19 décembre dernier devant la gare de Porrentruy, après un match de hockey entre le HC Ajoie et le EHC Bienne qui s’est soldé par une 9e défaite de rang pour le club jurassien. Selon des témoins, les ultras ajoulots ont suivi les supporters biennois jusqu’à la gare pour en découdre. Résultat: une dent cassée pour un gendarme et des hématomes multiples pour un autre.

Afin de rétablir l´ordre public et après avoir essuyé des jets d´objets de nature diverse, la gendarmerie, appuyée de la police municipale de Porrentruy, a utilisé des gaz lacrymogènes. Selon «Le Quotidien Jurassien», la sentence est déjà tombée pour cinq meneurs de la fronde: interdiction de périmètre, assortie d’une interdiction de stade pendant trois ans partout en Suisse, toutes compétitions sportives professionnelles confondues.

Quatre heures

L’interdiction de périmètre a été signifiée par la police cantonale, laquelle a demandé au club de prononcer des interdictions de stade. Explication fournie par le «QJ»: les incidents liés à une rencontre sont pris en considération jusqu’à quatre heures avant et après un match, même s’ils sont éloignés du stade.

Dans le Jura, l’interdiction de périmètre vaut pour la Raiffeisen Arena de Porrentruy, le stade de la Blancherie de Delémont et le Centre de loisirs de Saignelégier, dans le cadre d’un concordat instituant des mesures contre la violence lors de manifestations sportives.

En cours

Sur le plan pénal, une instruction est en cours pour troubles à l’ordre public, lésions corporelles et dommages à la propriété. Hormis les incidents du 19 décembre, le HC Ajoie considère sa saison en cours comme la plus calme depuis longtemps. Le comportement des supporters est «exemplaire», selon le responsable de la sécurité du club.

Avant le 19 décembre, neuf supporters ont été interdits de stade suite à des altercations avec des policiers neuchâtelois lors d’un match à l’extérieur contre Le HC La Chaux-de-Fonds, avant l’ascension du HC Ajoie en National League, où il occupe la dernière place.

Votre opinion

4 commentaires