06.10.2020 à 12:18

UrbanismeDépôt de l’initiative pour une zone piétonne à Genève

Lancée par la gauche et des associations de défense de la mobilité douce, le texte demande la création d’une vaste zone piétonne au pied de la vieille ville de Genève.

L’initiative communale «Pour un centre-ville vivant, piéton et végétalisé» a été déposée mardi. Lancée par la gauche et des associations de défense de la mobilité douce, elle demande la création d’une vaste zone piétonne autour des Rues-Basses, en Ville de Genève (illustration).

L’initiative communale «Pour un centre-ville vivant, piéton et végétalisé» a été déposée mardi. Lancée par la gauche et des associations de défense de la mobilité douce, elle demande la création d’une vaste zone piétonne autour des Rues-Basses, en Ville de Genève (illustration).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

L’initiative communale «Pour un centre-ville vivant, piéton et végétalisé» a été déposée mardi. Lancée par la gauche et des associations de défense de la mobilité douce, elle demande la création d’une vaste zone piétonne au pied de la vieille ville de Genève.

«Cette initiative a été lancée en février, avant le changement de majorité au Conseil municipal de la Ville de Genève. Nous avons décidé de la maintenir par égard envers les signataires et pour lui donner une assise populaire», a expliqué mardi devant les médias le conseiller municipal Vert Vincent Milliard. Le délai de récolte de signatures a été prolongé en raison de la crise sanitaire.

Quelque 3200 signatures valables sont nécessaires pour faire aboutir une initiative populaire communale municipale en Ville de Genève. Sur les 5000 signatures déposées mardi, 4259 ont été vérifiées par les initiants. Compte tenu du fait que la majorité du Conseil municipal se situe à gauche depuis le début de la législature en juin, l’initiative devrait être acceptée par le délibératif.

«Une alternative»

Le texte propose de fermer au trafic motorisé individuel un large périmètre autour des Rues-Basses, de Bel-Air à Rive, et de le végétaliser. «Le référendum contre le projet de construction du parking souterrain Clé-de-Rive, qui inclut la création de rues piétonnes, n’était pas suffisant. Nous avons voulu proposer une alternative», a précisé le coprésident des Verts de la Ville de Genève Omar Azzabi.

La votation sur le référendum devrait avoir lieu en mars. Selon la conseillère municipale Verte Delphine Wuest, pas tous les commerçants considèrent qu’il faut des parkings pour attirer les consommateurs: «Le comité des Halles de Rive ne veut pas de ce parking de 500 places, dont les travaux dureront six ans. Il préfère une piétonnisation plus élargie, telle que proposée dans notre initiative.»

«Comme l’a montré la récente votation favorable à la suppression de places de stationnement, on assiste à un tournant. La population se rend compte que le stationnement constitue un levier pour aménager l’espace public et réduire le trafic automobile», a souligné Thibaut Schneeberger, de l’association Actif-Trafic.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!