Menace en Suisse: «Depuis «Charlie Hebdo», nous sommes en phase d'anticipation»

Publié

Menace en Suisse«Depuis «Charlie Hebdo», nous sommes en phase d'anticipation»

Porte-parole de la police cantonale vaudoise, Jean-Christophe Sauterel, confirme que le canton n'a pas pris de mesures exceptionnelles, malgré l'alerte genevoise.

par
Evelyne Emeri
Le Matin

«Actuellement, mais déjà depuis janvier (Charlie Hebdo, ndlr.) et novembre (attentats de Paris, ndlr.), tous les cantons romands sont en vigilance élevée. Il y a une menace potentielle latente. Nous avons réagi très vite en fonction des événements. Nous avons créé un Etat-major de coordination qui regroupe toutes les polices romandes, nos collègues du Tessin et de Berne (EMCOR VIGIPOL). Cela nous permet d'échanger, y compris avec les gardes-frontières et les polices municipales, et de renforcer la transmission des renseignements», explique le porte-parole de la police cantonale vaudoise, Jean-Christophe Sauterel.

Une plaque tournante efficace, qui doit permettre aux forces de police et de sécurité d'être mieux préparées à une éventuelle alerte terroriste. «Nous avons augmenté le degré de préparation, Nous avons également relevé le potentiel des forces engageables immédiatement. En outre, les policiers sont sensibilisés en permanence à cette nouvelle donne», poursuit le communicant vaudois. «En fait, depuis début 2015, nous sommes passés en phase d'anticipation. Nous devons être prêts si besoin. Nous communiquons aussi beaucoup avec la Confédération.»

Genève? «Ce n'est pas une première»

S'agissant de la hausse du niveau de vigilance à Genève à la suite de la diffusion du signalement de potentiels suspects terroristes par la Confédération, Jean-Christophe Sauterel affirme «ne pas avoir augmenté la garde». «Ce n'est pas une première. Il y a eu d'autres cas de signalements depuis les attentats», précise-t-il encore. Des cas qui ont été gérés et jamais divulgués au grand public. Le porte-parole n'en dira pas davantage sur la situation actuelle du côté de Genève.

Ton opinion