07.07.2015 à 07:24

Tennis«Depuis le canapé, ça a l’air facile»

Quart de finalistes sans perdre un jeu de service (Federer) ou le moindre set (Wawrinka), les deux Suisses semblent avoir énormément de marge. Une impression qu’ils réfutent avec force.

par
Mathieu Aeschmann, Wimbledon
Roger Federer n'a fait qu'une bouchée hier de Bautista-Agut. «Je trouve que l’on oublie trop facilement à quel point c’est difficile de passer des tours en Grand Chelem», fait remarquer le Bâlois.

Roger Federer n'a fait qu'une bouchée hier de Bautista-Agut. «Je trouve que l’on oublie trop facilement à quel point c’est difficile de passer des tours en Grand Chelem», fait remarquer le Bâlois.

Reuters

Que ceux qui ont eu peur, lundi, pour Stan Wawrinka et Roger Federer lèvent la main? Le constat est glaçant comme une classe silencieuse, les deux Suisses ont écarté hier le 14e (Goffin) et le 22e mondial (Bautista-Agut) sans que l’ombre d’une inquiétude ne plane sur leur destin londonien. Alors certes, le Vaudois a dû jouer deux tie-breaks et même sauvé une balle de deuxième manche. Mais malgré cette proximité comptable, l’impression visuelle n’a jamais donné des sueurs froides.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!