Publié

Frais de justiceDéputé enlevé au Togo: l'Etat de Vaud passera à la caisse

L'Etat de Vaud devra verser 11'590 francs de frais de procédure suite à l'arnaque dont a été victime au Togo le député UDC Gabriel Poncet.

Le député UDC Gabriel Poncet.

Le député UDC Gabriel Poncet.

JEAN-PAUL GUINNARD

L'Etat de Vaud passe à la caisse à cause de l'arnaque dont a été victime le député UDC Gabriel Poncet au Togo. Les frais de procédure s'élèvent à 11'590 francs, sans compter les heures de travail, indique jeudi le canton en réponse à une interpellation.

Pour mémoire, en février 2011, l'élu s'était rendu au Togo pour s'y faire remettre un pseudo-héritage à transférer en Thaïlande, échappant ainsi à l'impôt sur la succession. Le pactole n'était en fait qu'un mirage, alors que les escrocs étaient bien réels et leurs intentions claires: enlever et rançonner le cupide naïf.

Grâce aux interventions de diverses autorités, Gabriel Poncet a finalement pu être libéré sans avoir dû payer quoi que ce soit. Si la mésaventure peut prêter à sourire, le député socialiste Jean- Michel Favez n'a guère goûté que l'Etat en fasse les frais. Il a demandé du coup à combien se montait l'addition pour le contribuable.

Dans sa réponse, le canton avance le montant de 11'590 francs pour l'enquête ouverte par le Ministère public. De son côté, la police cantonale a pris en charge l'affaire «dans le cadre normal de ses permanences» et n'a établi aucun décompte d'heures particulier, précise-t-il. La procédure suisse a été classée en juin 2011.

Le Conseil d'Etat vaudois rappelle enfin les règles appliquées par la Confédération en cas d'enlèvement d'un Suisse à l'étranger. Les autorités viennent en aide sans se pencher sur une éventuelle faute de la victime. Les frais de recherche ordinaires ne sont jamais mis à charge des proches, ni de la personne disparue une fois qu'elle a été retrouvée.

(ats)

Votre opinion