Football: Derby: C'est le «Léman», Punkt Schluss!
Publié

FootballDerby: C'est le «Léman», Punkt Schluss!

La rencontre de vendredi entre Servette et Lausanne a relancé un débat vieux comme le monde. «Le Matin» y met un terme. Jusqu'à la prochaine fois...

par
Robin Carrel
Il est écrit «Lac de Genève» sur cette carte, c'est donc qu'elle est obsolète.

Il est écrit «Lac de Genève» sur cette carte, c'est donc qu'elle est obsolète.

DR

Les Anglais l’appellent Lake Geneva, les Allemands Genfersee, les Néerlandais Meer van Genève et les Polonais Jezioro Genewskie… Les Espagnols, eux, disent lago Léman par exemple. Il a été successivement mérovingien, carolingien, bourguignon puis savoyard, pour finalement devenir bernois puis suisse et aussi français. Il est long de 72,8 km, d’une largeur maximale de 13,8 km et peut atteindre 308,99 m de profondeur. Mais quel est son vrai nom, finalement?

Car comme d’habitude avant un derby lémanique, les community managers et les fans se chauffent gratuitement à base de «Derby du Lac de Genève», «Non! C’est le derby lémanique»… Alors une fois pour toute, on a décidé de trancher pour éviter le chambrage gratuit d’un côté et les honteux abus de langage de l’autre. Car, déjà, on dit le «Léman», Punkt Schluss. On a interviewé Lionel Gauthier, conservateur du Musée du Léman, pour s’en assurer.

Alors, Lac de Genève ou Lac Léman?

C’est le Léman, mais seulement en français…

Mais en espagnol aussi!

Oui, il y a plusieurs langues… Chaque langue a choisi son camp. En anglais et en allemand, notamment, on est sur du Lac de Genève.

Et d’où ça vient, ça?

C’est souvent comme ça. On a le Lac de Neuchâtel, Lac de Bienne, Lac d’Annecy… Souvent, c’est la ville la plus importante sur les rives du lac qui donne son nom à l’étendue d’eau. Mais au niveau du Léman, il y a eu plusieurs appellations. Lac de Lausanne, Lac de Thonon, Lac de Genève, etc… D’ailleurs, on ne doit pas dire «Lac Léman», mais «Léman» tout court. Quand on dit «Lac Léman», on dit Lac Lac (ndlr: Léman est un nom d’origine indo-européenne signifiant lac. Le nom Lac Léman est donc un pléonasme).

Léman est donc «plus juste» que Lac de Genève?

Oui, en français, on a choisi d’opter pour Léman tout court. Lac de Genève est une appellation ancienne, qui n’est plus d’actualité. D’où ça vient? Et bien les histoires des noms, c’est toujours des affaires de cartographie. Des gens font des cartes à une certaine époque, mettent un nom sur un espace et ça rentre! C’est pour ça que dans les cartographies anciennes, on trouve plein de noms différents et au XIXe siècle, on a décidé officiellement que, sur les cartes de la Confédération, c’était le Léman et pas le Lac de Genève.

Quand vous dites «on a décidé», c’est les géographes de l’époque, en gros?

Voilà. Mais pour l’historique de la décision, je dois dire que je n’ai jamais regardé. Mais je pense que ça doit être sur la carte du Général Dufour (ndlr: qui a réalisé la première carte nationale entre 1845 et 1864). C’est sans doute ça qui a fait foi.

Votre opinion