Attentats de Paris: Des armes auraient été achetées en Allemagne
Publié

Attentats de ParisDes armes auraient été achetées en Allemagne

Un quotidien allemand affirme vendredi que les fusils d'assaut qui ont servi dans la capitale proviendraient du Bade-Wurtemberg.

1 / 150
Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Quatre ans après les attentats du 13 novembre 2015, les victimes se reconstruisent pas à pas, en attendant le procès. (Mercredi 13 novembre 2019)

Keystone
L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

L'avocat d'Abdeslam demande à ce que le procès où doit comparaître le seul survivant du commando des attentats de Paris, prévu lundi prochain à Bruxelles, soit reporté. D'autre part, «le transfèrement de Salah Abdeslam et sa remise aux autorités judiciaires belges est annulée», a affirmé de son côté sur son site internet la chaîne publique RTBF. Le prévenu ne sera pas extrait de sa cellule en France pour l'audience en Belgique. (13 décembre 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos djihadistes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, sera remis à la Belgique le temps de son procès pour une fusillade pendant sa cavale, mais des discussions continuent sur les conditions de ce transfert sous haute sécurité. (27 novembre 2017)

AFP

Quatre fusils d'assaut utilisés par les assaillants ayant commis les attentats de Paris auraient été achetés par internet à un trafiquant d'armes allemand qui a été interpellé, affirme vendredi «Bild». Les armes de type kalachnikov -- deux fusils d'assaut Zastava M70 et deux AK47 -- ont été achetées le 7 novembre sur internet à un vendeur allemand domicilié dans le Bade-Wurtemberg (sud-ouest), affirme le tabloïd, qui cite des «documents» du Parquet de Stuttgart (sud-ouest) et des enquêteurs allemands.

Sollicité par l'AFP, le Parquet de Stuttgart n'était pas joignable dans l'immédiat. Selon «Bild», les enquêteurs français «partent du principe que ces armes ont dû être utilisées lors des attentats de Paris» le 13 novembre, revendiqués par l'Etat islamique et qui ont fait 130 morts et plus de 350 blessés.

Le trafiquant d'armes présumé, domicilié à Magstadt (sud-ouest) et présenté comme s'appelant Sascha W., était suspecté dans une affaire de ventes d'armes et de munitions sur le «Darknet», la face cachée de l'internet où s'achètent et se vendent des drogues, des armes, des services illégaux, rapporte «Bild».

Des échanges d'emails prouveraient qu'il aurait vendu «les quatre kalachnikovs à un Arabe à Paris», écrit «Bild». Il a été interpellé lundi dernier et placé en détention. Lors de la perquisition menée à son domicile, les enquêteurs ont retrouvé seize armes, écrit encore le quotidien populaire.

(AFP)

Votre opinion