Nigeria: Un gang tue une cinquantaine de personnes
Actualisé

NigeriaUn gang tue une cinquantaine de personnes

Des hommes à moto ont tué 47 personnes dans le nord du Nigeria ce dimanche lors d'«attaques organisées et simultanées».

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné dans un communiqué des «attaques de bandits». (Image d'illustration)

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné dans un communiqué des «attaques de bandits». (Image d'illustration)

AFP

Quarante-sept personnes ont été tuées dans des attaques de bandits armés contre plusieurs villages de l'État de Katsina, dans le Nord du Nigeria, ont annoncé dimanche soir la présidence et la police locale.

Des hommes à moto ont mené samedi matin des «attaques organisées et simultanées» contre cinq villages dans trois collectivités locales de Katsina, où ils ont tué 47 habitants, a déclaré le porte-parole de la police de l'État, Gambo Isah.

«Dans le seul village Kurechin Atai, 14 personnes ont été tuées. Dans les villages Kurechin Giye et Kurechin Dutse (...) des bandits ont tué respectivement quatre et six personnes», indique le communiqué. «Et dans les villages de Makauwachi et Daule, les voyous ont tué respectivement 19 et quatre personnes», a-t-il ajouté, précisant que la police et l'armée ont été déployées dimanche dans cette région isolée du pays pour interpeller les bandits.

Environ 150 motos

Selon la police, ces gangs criminels, spécialisés dans le vol de bétail et les enlèvements contre rançon, avaient déjà envahi ces communautés vendredi et s'étaient heurtés à une forte résistance des habitants, qui avaient réussi à les repousser. Ils sont revenus samedi vers 02H30 GMT (04h30 en Suisse) avec environ 150 motos, alors que tout le monde dormait, et ont incendié les maisons et tiré sur leurs occupants, selon des témoignages d'habitants recueillis par l'AFP.

Dans une déclaration dimanche, le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné une «nouvelle attaque de bandits» dans sa région natale, Katsina, «qui a fait 47 morts». Muhammadu Buhari s'est engagé à réagir de manière «décisive», prévenant qu'il ne tolérerait plus «de massacres d'une telle ampleur par des bandits contre des innocents».

Cette région du nord du Nigeria a été ces dernières années la cible répétée de gangs criminels lourdement armés, qui lancent leurs attaques depuis les forêts bordant les États de Katsina, Zamfara, Kaduna et Niger. L'armée et les autres forces de sécurité nigérianes ont été déployées à plusieurs reprises pour ramener l'ordre, de même que des négociations de paix ont été menées par les autorités avec ces gangs, mais les attaques ont repris à chaque fois après quelques semaines ou mois de répit. En février, 30 personnes avaient ainsi été tuées des attaques similaires menées par des voleurs de bétail contre les villages de Tsauwa et Dankar, dans l'État de Katsina.

(AFP)

Votre opinion