Publié

ParisDes beautés à croquer

Dix-neuf silhouettes couture créées par des maîtres chocolatiers ont donné le coup d'envoi du 18e Salon du chocolat qui se tient au Parc des Expositions de la Porte de Versailles jusqu'à dimanche.

1 / 14
La chanteuse britannique Tara McDonald présente une création en chocolat de Valérie Pache et Stéphane Bonnat.

La chanteuse britannique Tara McDonald présente une création en chocolat de Valérie Pache et Stéphane Bonnat.

Reuters
La chanteuse canadienne Natasha Saint Pier présente une création en chocolat de la styliste Karyne Lauhon et des chocolatiers Jean-Marc Rué et Keiko Orihara.

La chanteuse canadienne Natasha Saint Pier présente une création en chocolat de la styliste Karyne Lauhon et des chocolatiers Jean-Marc Rué et Keiko Orihara.

Keystone
La journaliste française Audrey Pulvar présente une création en chocolat de la styliste Marianne Galland et du chocolatier Vincent Guerlais.

La journaliste française Audrey Pulvar présente une création en chocolat de la styliste Marianne Galland et du chocolatier Vincent Guerlais.

Keystone

Décliné en six univers gourmands, ce défilé entre amer et sucré a été l'occasion de saluer les nouveaux marchés asiatiques ayant récemment adopté la précieuse fève, alors qu'un vibrant hommage était rendu aux contrées originelles du chocolat, telles le Mexique, le Brésil et le continent africain.

Sifflet aux lèvres, Lucienne Moreau, l'animatrice et mamie cathodique du Petit Journal de Canal+, a ouvert le défilé en robe tablier chocolat et caramel de Léa Larchevêque pour le chocolatier Patrice Chapon, puis a cédé le podium aux deux seuls hommes du défilé : l'athlète champion du monde sur 4x100 Ronald Pognon et la légende du roller Taïg Khris, tous deux harnachés en dieux maya aux bustiers en armure d'écailles de chocolat au lait, ornés de plumes de faisans.

Symbolisant l'Asie, la chanteuse canadienne Natasha Saint-Pier a joué les geishas d'un soir en kimono, ceinture obi en poudre de cacao et ombrelle pour Monsieur Chocolat. L'on se souviendra de l'animatrice de France Ô Maeva Schublin en tigresse indienne caramélisée pour Arnaud Larher ou du corset de chocolat pailleté mauve de la présentatrice du 13h de D8, Élé Asu pour Philippe Pascoët.

Tenues fondantes

Dans sa robe entravée de joncs de chocolat au lait pour Vincent Guerlais, la journaliste Audrey Pulvar a fait sensation, les épaules couvertes d'une micro-cape de filaments et fanfreluches sucrés imitant les plumes d'autruche.

Sa consoeur de D8, Cécile Belin a préféré une robe courte en plissés de chocolat noir, aux larges ailes de papillons et à la traîne semées de boules truffées (Cémoi). Alexandra Rosenfeld, Miss France et Miss Europe 2006, a misé sur la simplicité d'une jupe ceinture en fruits et toffees de Jean-Paul Hévin, alors qu'Adriana Karembeu a mis tout le monde d'accord en robe boule à baleines en pépites de chocolat et bustier rehaussé de feuilles d'or pour Ferrero.

Le final a fait la part belle à l'Asie à travers une robe en dentelle de chocolat caramélisé, en forme d'exosquelette, portée par la jeune actrice sud-coréenne Kim Yoo-jung, dépêchée spécialement depuis Séoul en prélude au premier Salon du chocolat qui s'y tiendra en janvier 2013.

(AP)

Votre opinion