Obama au Kenya: Des bébés kényans prénommés en l'honneur de Barack Obama

Publié

Obama au KenyaDes bébés kényans prénommés en l'honneur de Barack Obama

Plusieurs bébés kényans ont été prénommés en l'honneur du président américain en visite dans le pays jusqu'à dimanche.

1 / 24
Le président américain Barack Obama à la tribune de l'Union africaine à Addis Abeba ce 28 juillet 2015 a tenu un discours fort quant aux dirigeants africains qui s'accrochent au pouvoir. «Personne ne devrait être président à vie», a-t-il dit, songeant sans doute à Joseph Kabila (République démocratique du Congo, depuis 2001 et successeur de son propre père), à Paul Kagame (à la tête du Rwanda depuis 2000 après en avoir été vice-président durant 5 ans) ou encore à Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville, depuis 1997), José Eduardo dos Santos (Angola, depuis 1979) ou Paul Biya au pouvoir au Cameroun depuis 1982. Sans compter l'Afrique du nord avec Abdelaziz Bouteflika qui honore son quatrième mandat élu avec des scores staliniens. Que dire encore de l'Erythréen Issayas Afeworki et du Soudanais Omar el-Béchir tous deux présidents depuis 1993? (mardi 28 juillet 2015)

Le président américain Barack Obama à la tribune de l'Union africaine à Addis Abeba ce 28 juillet 2015 a tenu un discours fort quant aux dirigeants africains qui s'accrochent au pouvoir. «Personne ne devrait être président à vie», a-t-il dit, songeant sans doute à Joseph Kabila (République démocratique du Congo, depuis 2001 et successeur de son propre père), à Paul Kagame (à la tête du Rwanda depuis 2000 après en avoir été vice-président durant 5 ans) ou encore à Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville, depuis 1997), José Eduardo dos Santos (Angola, depuis 1979) ou Paul Biya au pouvoir au Cameroun depuis 1982. Sans compter l'Afrique du nord avec Abdelaziz Bouteflika qui honore son quatrième mandat élu avec des scores staliniens. Que dire encore de l'Erythréen Issayas Afeworki et du Soudanais Omar el-Béchir tous deux présidents depuis 1993? (mardi 28 juillet 2015)

Reuters
Le président Barack Obama est en Éthiopie pour le deuxième voyage de sa tournée africaine. (27 juillet 2015)

Le président Barack Obama est en Éthiopie pour le deuxième voyage de sa tournée africaine. (27 juillet 2015)

Reuters
Barack Obama ne mâche pas ses mots durant la réunion bilatérale. Pour lui, l'Ethiopie doit faire plus en matière de droits de l'Homme. (27 juillet 2015)

Barack Obama ne mâche pas ses mots durant la réunion bilatérale. Pour lui, l'Ethiopie doit faire plus en matière de droits de l'Homme. (27 juillet 2015)

Reuters

«J'ai décidé d'appeler mon fils 'AirForceOne Barack Obama' pour que nous puissions tous nous souvenir de cette visite d'Obama au Kenya, car c'est une grande bénédiction», a expliqué une mère habitant à Kogelo, le village des ancêtres du président dans l'ouest du pays. Une autre maman qui vit dans le même village a quant à elle choisi d'appeler plus simplement son fils «AirForce One». «On m'a dit que c'était le meilleur avion, car il transporte le puissant chef des Etats-Unis qui est aussi un Kényan», a-t-elle expliqué.

De nombreux petits Barack Obama vivent déjà à Kogelo. Mais au cours de la seule nuit dernière, huit enfants ont encore reçu le prénom et le nom du président américain à l'hôpital de Kisumu, la capitale régionale, assure Dolphin Akinyi, une infirmière. Trois fillettes ont également hérité de prénoms tirés de ceux de la femme et des filles du président américain: Michelle, Malia et Malia Sasha sont nées vendredi soir.

«Je n'aurais pas pu appeler ma fille autrement», a affirmé une jeune mère, qui a choisi de combiner les prénoms des deux filles du président pour son nouveau-né. Si les parents kényans ont voulu honorer l'avion présidentiel, personne n'a apparemment encore rendu hommage à «La Bête», cette limousine ultra sécurisée qui transporte Barack Obama dans Nairobi.

(ats)

Ton opinion