Suisse – Des bodycams pour éviter les «dérapages» dans les centres d’asile
Publié

SuisseDes bodycams pour éviter les «dérapages» dans les centres d’asile

Des caméras corporelles pourraient équiper les agents de sécurité internes, dont la violence a été constatée, plaide un audit interne obtenu par la RTS.

par
mem
Le centre d’enregistrement et de procédure (CEP) pour demandeurs d’asile de Vallorbe. Photo d’illustration.

Le centre d’enregistrement et de procédure (CEP) pour demandeurs d’asile de Vallorbe. Photo d’illustration.

24 HEURES/Jean-Paul Guinnard

Mieux former les 700 agents de sécurité engagés dans des centres fédéraux. Employer davantage de fonctionnaires pour superviser ces agents privés. Voici deux propositions qui recoupent celles émises lundi dans un audit externe qui confirmait les dérapages violents de certains agents privés employés dans les centres d’asile fédéraux.

Mais dans un audit interne du Secrétariat d’Etat aux migrations obtenu par la RTS, d’autres propositions sont plus sensibles. Comme celles de protéger les agents de «fausses accusations» de violence ou encore de les équiper de caméras corporelles pour documenter les altercations. Car, plaide ce document, «les perceptions sont toujours subjectives lors du recours à la violence physique».

Pour rappel, les deux audits ont été lancés après la publication par les ONG et les médias de multiples témoignages relayant des incidents de violence abusive à l’égard des requérants. Depuis, une soixantaine de spécialistes de la désescalade ont été embauchés.

Votre opinion