Saint-Louis Des bottines pour soulager un manchot de 30 ans
Publié

InsoliteDes bottines pour soulager un manchot de 30 ans

Enrique a une longévité exceptionnelle, mais qui lui vaut d’avoir de l’arthrite. Le zoo de Saint-Louis (USA) lui a donc fait faire de petites chaussures. Il est ravi.

par
Michel Pralong
Enrique supporte très bien ses chaussures et nage et marche mieux qu’avant.

Enrique supporte très bien ses chaussures et nage et marche mieux qu’avant.

Kimberley Washington/Zoo de Saint-Louis

Dans la nature, les manchots gorfous sauteurs vivent en moyenne une dizaine d’années et jusqu’à 30 ans en captivité. Enrique, un oiseau arrivé en 2016 au zoo de Saint-Louis, dans le Missouri, aurait même dépassé cet âge. C’est donc l’un des doyens de l’espèce. Pour lui, tout allait bien jusqu’à l’année dernière, puis il s’est mis à se déplacer plus lentement.

Les vétérinaires l’ont alors examiné et découvert de grosses callosités sous ses pattes, ce qui arrive lorsqu’on a de l’arthrite, explique le «Saint-Louis Post Dispatch». Ils lui ont alors appliqué une variété de crèmes et de sprays, mais qui s’en allaient chaque fois que le petit manchot allait dans l’eau.

Habitué à bricoler des solutions inédites adaptées aux animaux, comme fabriquer des attelles pour pattes d’oiseau avec des trombones ou des cotons-tiges, le personnel du zoo a dû cette fois faire appel à une entreprise du New Jersey spécialisée dans les bottes pour chiens et chats. Pouvait-elle concevoir de petites bottes en caoutchouc rembourrées pour Enrique? La pointure du manchot a été mesurée et un prototype de chaussures a été envoyé au zoo. Il a fallu procéder à quelques ajustements et, un mois plus tard, les bottes d’Enrique étaient prêtes.

Il les a tout de suite adoptées

«C’est un oiseau assez facile à vivre, a déclaré le Dr Jimmy Johnson, vétérinaire du zoo. Nous avons mis les chaussures et l’avons posé au sol pour voir ce qui se passerait. Au début, il a fait de grands pas, puis il est parti. Je suppose que cela ne le dérangeait pas». Mieux, depuis qu’il utilise ces bottes, Enrique n’a plus besoin de médicaments et il nage plus qu’avant et saute plus haut sur les rochers.

Les chaussures, s’attachent avec de l’auto-agrippant et sont noires avec le dessous rouge. Il ne fallait pas les faire trop «flashy» pour ne pas effrayer ses congénères. Le personnel du zoo est décidément aux petits soins avec Enrique, à qui l’on retire ses bottines chaque soir avant de les remettre au matin. Et elles sont marquées avec un L et un R (pour ne pas confondre la gauche avec la droite), signes destinés aux soigneurs et non au manchot, précise malicieusement le journal.

Votre opinion