Ikea: Des boulettes végétariennes pour séduire les indiens

Publié

IkeaDes boulettes végétariennes pour séduire les indiens

La célèbre marque de meubles en kit se lance à l'assaut d'un nouveau marché, très porteur, celui de l'Inde et ses 1,25 milliard d'habitants.

par
CGA/AFP
Ikea construit des magasins en Inde. Ici à Hyderabad.

Ikea construit des magasins en Inde. Ici à Hyderabad.

Noah Seelam/AFP

Après des années à lorgner en direction de l'Inde, le géant suédois de l'ameublement Ikea s'apprête à se lancer dans ce pays d'Asie du Sud, au prix de quelques ajustements. Numéro un mondial de la vente de meubles, Ikea inaugurera le mois prochain un gigantesque magasin de 37 000 mètres carrés dans la ville de Hyderabad, qui sera suivi par l'ouverture d'autres enseignes dans des grandes métropoles du pays.

La multinationale mise gros sur l'Inde et ses 1,25 milliard d'habitants. Elle compte investir 1,5 milliard de dollars et espère profiter de la hausse du niveau de vie des classes moyennes. «Nous sommes très confiants à propos du marché indien. Normalement, nous testons un marché en ouvrant un magasin mais en Inde, nous mettons le paquet et nous développons», a déclaré Patrik Antoni, vice-directeur Inde chez Ikea. La marque a dépensé 750 millions de dollars pour acquérir les emplacements de quatre magasins, dont celui d'Hyderabad. D'autres boutiques à Bombay, Bangalore et New Delhi s'ouvriront peu après.

Un millier de produits à moins de 200 roupies

Pour séduire les Indiens, Ikea a adapté son offre et, aux côtés de ses produits internationaux, proposera des objets spécifiquement adaptés au mode de vie indien. Sur les rayons, les célèbres étagères Billy et chaises Poang côtoieront donc des boîtes à épices et des machines à idlis, galettes traditionnelles du petit-déjeuner. Connu pour ses prix abordables, Ikea ne devrait pas déroger à sa réputation en Inde. Un millier de produits coûteront ainsi moins de 200 roupies (2,5 euros).

Cependant, en raison de l'abondance de main-d'œuvre bon marché, monter des meubles soi-même n'est guère dans la culture de la classe moyenne. La chaîne a donc noué un partenariat avec la plateforme UrbanClap, qui met en relation avec des travailleurs manuels. En raison des sensibilités religieuses, les cafétérias des Ikea indiens ne serviront pas leurs emblématiques boulettes de bœuf et de porc, leur préférant des alternatives végétariennes ou au poulet. Fondé en 1943 par l'entrepreneur Ingvar Kamprad, mort en début d'année à l'âge de 91 ans, l'empire Ikea compte 418 magasins dans 49 pays.

Ton opinion