Crise migratoire: Des cartes d'identité pour les réfugiés

Publié

Crise migratoireDes cartes d'identité pour les réfugiés

Les migrants arrivés en Allemagne vont recevoir des papiers d'identité, a décidé mercredi le gouvernement, soucieux de mieux contrôler le flot migratoire.

1 / 126
Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Le camp d'Idomeni a été évacué. Plusieurs milliers de personnes ont été déplacées vers des centres d'accueils, notamment à Thessalonique. (26 mai 2016)

Marko Djurica, Reuters
A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

A Idomeni, des heurts ont éclaté entre migrants et policiers macédoniens. Ces derniers ont utilisé des gaz lacrymogènes. (Dimanche 10 avril)

Stoyan Nenov, Reuters
Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Peu après 5 heures, un petit ferry, Lesvos, et un catamaran plus imposant, Nezli Jale, ont embarqué un total de 131 personnes (Lundi 4 avril 2016).

Keystone

Sur ces cartes avec photographie et empreintes digitales seront portés le nom, la date et le lieu de naissance, la nationalité, la couleur des yeux et la taille.

Le gouvernement espère commencer la distribution de ces cartes d'ici la mi-février, une fois obtenu le feu vert du parlement. Les réfugiés auront besoin de ces cartes pour déposer une demande d'asile et bénéficier d'allocations, a précisé le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière.

La «carte d'identité» doit permettre d'«éviter les doubles enregistrements» jusqu'ici fréquents, de faciliter le travail des autorités ou encore de permettre de «mieux reconnaître les personnes qui essaient de mentir sur leur identité», a expliqué le ministre.

Les renseignements collectés seront rassemblés dans un fichier central que les autorités pourront consulter. Des données médicales seront également enregistrées, ainsi que des éléments sur les études et les qualifications professionnelles des réfugiés, afin de faciliter leur intégration.

Après avoir ouvert grand ses portes aux réfugiés, l'Allemagne a donné un tour de vis ces dernières semaines en durcissant par touches ses conditions d'accueil des migrants, y compris syriens. L'Allemagne a enregistré en novembre 206'101 demandeurs d'asile supplémentaires, un nouveau record pour le pays qui a comptabilisé depuis le début de l'année 964'574 migrants.

(ats)

Ton opinion