Des chaufferettes pour maintenir les liens sociaux à Delémont

Publié

DelémontDes chaufferettes pour maintenir les liens sociaux

Les parlementaires de la capitale jurassienne ont voté en faveur des terrasses chauffées, contre l’avis des autorités communales.

par
Vincent Donzé
Les chaufferettes peuvent être amovibles…

Les chaufferettes peuvent être amovibles…

Lematin.ch/Vincent Donzé

Des chaufferettes sur les terrasses des restaurants: gaspillage énergétique ou solidarité sociale? À Delémont, les parlementaires de la capitale ont choisi leur camp, en acceptant l’idée d’un chauffage extérieur par 22 voix contre 12. «On doit faire tout ce qui est possible pour maintenir les liens sociaux», a martelé Céline Robert-Charrue Linder (Alternative de Gauche).

Les débats ont été rapportés par «Le Quotidien Jurassien». «Je vous appelle à accepter la motion par solidarité pour les non-vaccinés, mais aussi pour les restaurateurs», a plaidé le conseiller de ville chrétien social indépendant Alexandre Kaiser. «Ceux qui paient pour les non-vaccinés, ce sont les restaurateurs», a ajouté Pierre Chételat (PLR).

…ou suspendues sous un auvent.

…ou suspendues sous un auvent.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Pour Christophe Badertscher (PS), sensible au réchauffement climatique, «chauffer l’extérieur est un non-sens écologique», mais Laurence Studer (UDC) a dénoncé une inégalité de traitement: «Pourquoi chauffer les terrasses de Courtételle et Courroux et pas celles de Delémont?» a-t-elle questionné, selon le «QJ».

Face à un contexte sanitaire qualifié d’«exceptionnel», les parlementaires ont autorisé les restaurateurs à utiliser cet hiver un système de chauffage à énergie renouvelable, par exemple des pellets. De là à élaborer un règlement, il y a un pas qui a été rejeté par 19 voix contre 9.

Ton opinion

5 commentaires