17.01.2012 à 20:02

MédecineDes chercheurs annoncent un traitement anti-paludique bon marché

Selon les chiffres de l’OMS, le paludisme a causé la mort de 655’000 personnes en 2010, en grande partie en Afrique, et 86% des décès concernent des enfants de moins de 5 ans.

Le paludisme a causé la mort de 655’000 personnes en 2010, en grande partie en Afrique.

Le paludisme a causé la mort de 655’000 personnes en 2010, en grande partie en Afrique.

AFP

Des chercheurs allemands ont présenté mardi une nouvelle technique permettant de produire en grande quantité et à bas coûts de l’artémisinine. Cette substance active est utilisée pour soigner le paludisme.

Les chercheurs de l’Institut Max-Planck et de l’Université libre de Berlin ont réussi à synthétiser cette substance habituellement extraite directement d’une plante médicinale traditionnelle chinoise, l’armoise annuelle.

«La production du médicament ne dépend plus de l’extraction de la plante elle-même (grâce à) un équipement simple qui permet la production de quantités importantes», a expliqué Peter Seeberger, directeur de l’Institut Max-Planck.

Il s’agit d’utiliser l’acide artémisinique, un rebut issu de l’extraction directe de la plante, et qui représente un volume dix fois plus important que la substance active elle-même. Le nouveau processus, présenté dans la revue «Angewandte Chemie International Edition», fait intervenir de l’oxygène qui, sous l’effet de rayons ultra-violet, forme des molécules qui se combinent avec l’acide artémisinique.

800 photoréacteurs

En sortant de la machine, 4 minutes et demi plus tard, environ 40% de l’acide s’est transformé en artémisinine. «Nous estimons que 800 de nos photoréacteurs suffiraient à couvrir les besoins mondiaux en artémisinine», a souligné M. Seeberger, qui a également travaillé il y a quelques années à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Selon les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé, le paludisme a causé la mort de 655’000 personnes en 2010, en grande partie en Afrique, et 86% des décès concernent des enfants de moins de 5 ans. Depuis l’an 2000, les taux de mortalité liés au paludisme ont diminué de 26%, un progrès «majeur» pour l’OMS, mais inférieur à l’objectif d’une baisse de 50% fixé par l’organisation.

Pour financer la lutte contre cette maladie, quelque 2 milliards de dollars ont été mis à disposition par des organisations internationales en 2010, un montant très élevé, selon l’OMS, mais qui reste bien inférieur aux 5 milliards de dollars requis tous les ans durant la période 2010-2015.

(ATS/AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!