Publié

ArchéologieDes chercheurs auraient retrouvé le corps d'Alfred le Grand

Des archéologues britanniques pensent avoir retrouvé les restes du corps de l'ancien roi du IXe siècle Alfred le Grand.

Les ossements de l'ancien monarque auraient été retrouvés à Winchester.

Les ossements de l'ancien monarque auraient été retrouvés à Winchester.

Reuters

Près d'un an et demi après la découverte sous un parc des restes du roi Richard III, des archéologues britanniques pensent avoir trouvé les ossements d'un autre monarque. Il s'agirait soit d'Alfred le Grand, roi du IXe siècle, soit de son fils Edouard l'Ancien.

Des analyses faites sur un os pelvien conservé dans un musée à Winchester ont montré qu'il était probablement celui de l'un des deux hommes, a annoncé vendredi une équipe de chercheurs de l'université de cette ville du sud de l'Angleterre.

Le roi Alfred, qui a repoussé les Vikings et posé les fondations de l'unification de la nation anglaise, a régné de 871 à 899. A sa mort à 50 ans, il a été enterré dans la cathédrale de Winchester, avant que ses ossements ne soient déplacés à Hyde Abbey.

Monarque éclairé, protecteur des arts, des lettres et des sciences, Alfred a été couronné roi du Wessex à 22 ans et régné jusqu'à sa mort, date à laquelle lui a succédé son fils Edouard, lui-même décédé en 924.

Carbone 14

L'os pelvien, trouvé sur le site de cette abbaye lors d'excavations menées à la fin des années 1990, a fait l'objet d'une datation au carbone 14, qui a révélé qu'il datait d'une période comprise entre 895 et 1017.

Des analyses montrant qu'il appartenait à un homme âgé de plus de 26 ans et des détails historiques ont conduit les chercheurs à le lier aux deux souverains.

«Le département d'archéologie (de l'université de Winchester) est extrêmement enthousiasmé d'avoir pu établir un lien plausible entre cet os humain et l'une de ces deux figures cruciales de l'histoire de l'Angleterre», a déclaré Nick Thorpe, à la tête du département universitaire.

(ats)

Votre opinion