Publié

BaliDes cocktails qui rendent aveugles

Après avoir bu à leur insu des boissons frelatées, des adolescents australiens se sont retrouvés aux urgences, se plaignant de cécité.

par
Marion Clément
Une distillerie artisanale d'arak sur l'île de Bali.

Une distillerie artisanale d'arak sur l'île de Bali.

DR

Paradisiaque, l’île indonésienne de Bali est proche de l’Australie. Rien d’étonnant donc à ce que de nombreux touristes australiens viennent y passer leurs vacances, ou, pour les plus jeunes, leurs voyages d’études. C’est ainsi que, le mois dernier, une classe de la banlieue de Sydney est venue s’encanailler quelques jours à Bali. Sans se méfier, quelques adolescents ont bu des cocktails frelatés au méthanol dans un des nombreux bars de l’île. Souffrant de divers symptômes, plusieurs d’entre eux ont fini à l’hôpital.

Selon la presse australienne, cinq se sont plaints de problèmes visuels sérieux. Agée de 18 ans, une fille a perdu la vue et se trouve actuellement traitée dans un hôpital de Sydney. Un garçon du même âge a aussi été victime de cécité passagère. Sa mère a raconté comment les secouristes l’ont retrouvé devant son motel, couché dans l’herbe, en train de crier que ses yeux lui faisaient si mal qu’il avait l’impression qu’on lui piquait des aiguilles dans la tête. Il n’a pu recouvrer la vue qu’après plusieurs heures d’angoisse, a-t-elle précisé.

Utilisé pour amplifier les effets de l’alcool dans les boissons, le méthanol est un produit hautement toxique. Vomissements, maux de tête, problèmes gastriques, l’ingestion de cette substance peut même conduire au coma voire au décès. Quant aux symptômes de cécité, ils peuvent durer plus ou moins longtemps, voire altérer la vue pour toujours.

L’Australie a souvent averti ses ressortissants des risques qu’il y a à consommer des cocktails non identifiés sur l’île, car de nombreux cas identiques ont été signalés ces dernières années. Mais l’ambiance festive fait parfois oublier aux consommateurs les règles de prudence essentielles, qui seraient de ne commander que des bouteilles fermées et non pas des mixtures colorées au contenu non identifié.

L’an dernier, un joueur de l’équipe de rugby de Perth, l’Australien Michael Denton, est mort à Bali après avoir bu un cocktail dans son hôtel. Son frère, Greg Denton, affirme que le méthanol dans les bars de l’Ile des Dieux est responsable de dizaines de morts par année.

Votre opinion