Lion Cecil: Des compagnies aériennes interdisent les trophées de chasse
Publié

Lion CecilDes compagnies aériennes interdisent les trophées de chasse

Les compagnies aériennes Delta, American Air Lines et Air Canada ont annoncé l'interdiction du transport des trophées de chasse.

Keystone

Les compagnies aériennes nord-américaines Delta, American Air Lines et Air Canada ont décidé l'interdiction du transport à bord de leurs avions des trophées de chasse après la mort du lion Cecil.

Mardi la compagnie aérienne canadienne a suivi une décision prise la veille par les deux compagnies américaines.

Dès mardi, «Air Canada refuse de transporter en tant que fret, sur son réseau mondial, tout trophée de lion, de léopard, d'éléphant, de rhinocéros et de buffle d'Inde».

La veille, Delta avait «banni l'expédition des trophées de lions, léopards, éléphants, rhinocéros et buffles via ses cargos. Cette décision s'applique au réseau fret mondial», selon le communiqué du transporteur.

Protection des espèces menacées

Delta a aussi prévu de revoir ses politiques en cours concernant les autres espèces et d'en discuter avec les agences gouvernementales et les différentes organisations concernées.

La compagnie American Airlines a annoncé une décision similaire dans un tweet envoyé lundi soir. «A compter d'aujourd'hui, nous ne transporterons plus de trophées de buffles, éléphants, léopards, lions ou rhinocéros».

Air Canada a souligné dans un courriel que son interdiction est en ligne avec sa politique commerciale calquée sur le respect de «la réglementation sur la protection des espèces menacées en vigueur dans tous les territoires où elle exerce ses activités, conformément à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES)».

Ces compagnies nord-américaines ont pris cette décision comme d'autres compagnies aériennes, dont Emirates et South African Airways.

En pleine saison de chasse

Ce choix, qui intervient en pleine saison de chasse dans certains pays d'Afrique, fait suite au tollé soulevé à travers le monde par la mort du lion Cecil au Zimbabwe, tué par un dentiste américain, chasseur de trophées animaliers.

Le lion, à la crinière sombre, était la coqueluche des visiteurs étrangers du parc national Hwange du Zimbabwe.

Les autorités du pays ont récemment désigné un nouveau chasseur américain, soupçonné lui aussi d'avoir tué un lion illégalement sur leur territoire.

Le gouvernement a annoncé l'arrestation d'un organisateur de safaris, dans le cadre d'une campagne de lutte contre la chasse près de la réserve où vivait Cecil.

Le dentiste américain Walter Palmer a tué le lion Cecil, équipé d'un collier GPS, avec une flèche et déboursé 50'000 dollars pour l'occasion.

(AFP)

Votre opinion