Etats-Unis – Des conducteurs de Mazda contraints d’écouter la radio publique
Publié

États-UnisDes conducteurs de Mazda contraints d’écouter la radio publique

Un bug bloque certains véhicules de la marque sur la fréquence de la station KUOW, et paralyse même parfois le système multimédia. Cette anomalie aurait été provoquée par la station de radio en cause.

La pièce de rechange pour le système endommagé coûte 1500 dollars et est en rupture de stock.

La pièce de rechange pour le système endommagé coûte 1500 dollars et est en rupture de stock.

Getty Images via AFP

Des automobilistes de la région de Seattle conduisant des voitures de marque Mazda sont contraints d’écouter en permanence la radio publique depuis qu’un mystérieux bug a bloqué leur système multimédia embarqué fin janvier.

Totalement privés de leur écran de bord

Selon le quotidien «Seattle Times» et d’autres médias locaux, cette anomalie touche plusieurs dizaines de propriétaires de Mazda. Certains ne peuvent plus changer de fréquence radio, bloquée sur 94.9 FM et la station KUOW, mais d’autres sont totalement privés de leur écran de bord, qui se réinitialise en permanence et les empêche donc d’accéder à la caméra de recul, au GPS, etc.

Le bug concerne uniquement des conducteurs de Mazda âgées de plus de 4 ans qui écoutaient la radio KUOW, représentante de la chaîne publique nationale NPR dans l’État de Washington, à l’extrême nord-ouest des États-Unis.

«Mon système multimédia se réinitialise en permanence depuis la semaine dernière (…). J’ai apporté ma voiture à la concession ce matin et ils ont parlé d’une cinquantaine de clients actuellement dans la même situation, tous bloqués sur KUOW», écrit sur un forum de discussion l’un des automobilistes concernés.

Cette anomalie aurait été provoquée par la station KUOW elle-même, avec l’envoi, aux radios numériques des voitures, de données informatiques défaillantes qui ont endommagé le système.

Fichiers d’images dépourvus de nom d’extension

«Entre le 24 et le 31 janvier, une station de radio de la région de Seattle a envoyé des fichiers d’images dépourvus de nom d’extension, ce qui a causé des problèmes sur certains véhicules Mazda de 2014 à 2017 ayant des logiciels anciens», a déclaré le constructeur automobile dans un communiqué transmis au site GeekWire.

Selon un expert interrogé par le «Seattle Times», l’ordinateur du système multimédia n’aurait pas dû tenter d’ouvrir un fichier dont il ne reconnaissait pas le format, mais il l’a fait malgré tout et a été endommagé dans l’opération.

La pièce de rechange coûte 1500 dollars et est en rupture de stock, indique le journal.

Mazda, qui n’avait pas répondu mercredi aux demandes de l’AFP concernant ce bug, devrait prendre en charge le coût des réparations au titre de la garantie.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires