Neuchâtel: Des dératiseurs affirment qu'il y a plus de rats à cause de la nourriture jetée dans les WC
Actualisé

NeuchâtelDes dératiseurs affirment qu'il y a plus de rats à cause de la nourriture jetée dans les WC

Deux spécialistes font le lien entre la présence accrue de rongeurs et l'introduction de la taxe au sac-poubelle. Leur théorie est contestée.

par
Fabiano Citroni
Le dératiseur Jacques Pedretti montre comment il pose un poison dans une bouche d'égouts pour tuer des rongeurs.

Le dératiseur Jacques Pedretti montre comment il pose un poison dans une bouche d'égouts pour tuer des rongeurs.

L'Express / Lucas Vuitel

Il y aurait prolifération de rongeurs dans le canton de Neuchâtel. Pour être plus justes, disons que les plaintes des habitants ont augmenté. Qu'est-ce qui pousse les surmulots (l'autre nom des rats bruns dont il est question ici) à quitter leur domicile – les canalisations et les cours d'eau – pour se mélanger à nous?

«Je suis nettement plus sollicité depuis l'introduction de la taxe au sac dans le canton en 2012. Des gens jettent les restes de nourriture dans les toilettes pour éviter de remplir trop rapidement des sacs poubelles payés deux francs pièce. Ces déchets alimentaires font le bonheur des rats des canalisations. Ces gloutons se reproduisent à la pelle et, parfois, vont chercher à manger en surface», affirme Jacques Pedretti.

Pizza dans les canalisations

Ferenc Baumann livre la même analyse. «Il y a des restes de viande, salade et fromage dans les canalisations. Quand il y a des travaux, des bouts de pizza vous passent sous le nez. Avant la taxe au sac, on trouvait moins de déchets», assure-t-il.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion