Publié

GUERRE CIVILEDes djihadistes décapitent trois personnes en Syrie

Trois membres d'une tribu sunnite ayant pris les armes contre le groupe djihadiste ultra-radical dans l'est de la Syrie ont été décapités.

1 / 149
L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

L'Iran a arrêté 27 personnes soupçonnées de préparer des attentats. (7 août 2017)

archive/photo d'illustration, AFP
La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

La Royal Air Force bombarde une base de l'EI. Deux avions britanniques ont participé à un bombardement de la coalition lundi contre un ancien palais de Saddam Hussein, devenu l'un des quartiers généraux de Daech ainsi qu'un centre d'entraînement pour terroristes étrangers», explique le ministère britannique dans un communiqué. (3 août 2016)

DR/Twitter
Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

Selon les renseignements kényans, une centaine de Kényans ont rejoint les rangs de l'EI en Libye et en Syrie.

DR/Photo d'illustration, AFP

Des combattants de l'Etat islamique (EI) ont décapité trois membres d'une tribu sunnite ayant pris les armes contre le groupe djihadiste ultra-radical dans l'est de la Syrie, a rapporté mardi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les trois hommes ont été capturés lundi et leurs têtes ont été exposées mardi à Jerthe, dans la province de Deir Ezzor, a ajouté l'OSDH, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales.

Rupture d'un accord

Les hommes appartenaient à la tribu sunnite Chaitat, qui se bat depuis près d'une semaine contre l'EI dans plusieurs parties de la province, après la rupture d'un accord entre les djihadistes et la tribu.

L'EI contrôle la majeure partie de la province, qu'il a intégrée à son «califat» proclamé fin juin sur un territoire à cheval sur la Syrie et l'Irak.

Raids aériens de l'armée syrienne

Dans le même temps, l'aviation syrienne a mené des raids mardi contre l'EI à Jerthe et dans la ville voisine de Baseera, tuant cinq djihadistes, selon l'OSDH.

Autour de Damas, le bilan des deux raids aériens menés dimanche soir contre des marchés dans des zones rebelles est monté à 64 morts -- 38 dont six enfants à Kfar Batna et 26 dont cinq enfants à Douma --, selon la même source.

Depuis le début en mars 2011 de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, qui s'est transformé en un conflit complexe et dévastateur, les violences ont fait plus de 170'000 morts et poussé la moitié des habitants à fuir leur foyer.

(AFP)

Votre opinion