Actualisé 26.05.2018 à 11:24

Canton de VaudDes drones pour sauver les faons

La période de fauche dans les champs approche. L'association vaudoise Prométerre conseille aux agricultures d'utiliser des drones pour éviter de blesser les faons.

1 / 5
Des drones munis d'une caméra thermique permettent de repérer les faons avant de passer la faucheuse. (26 mai 2018)

Des drones munis d'une caméra thermique permettent de repérer les faons avant de passer la faucheuse. (26 mai 2018)

SWISS-FLY
L'association vaudoise Prométerre rappelle que chaque printemps des faons sont blessés, mutilés ou tués par les faucheuses. (26 mai 2018)

L'association vaudoise Prométerre rappelle que chaque printemps des faons sont blessés, mutilés ou tués par les faucheuses. (26 mai 2018)

SWISS-FLY
Selon les chiffres de la Protection Suisse des Animaux, environ 2000 petits se font happer chaque année par les machines.

Selon les chiffres de la Protection Suisse des Animaux, environ 2000 petits se font happer chaque année par les machines.

SWISS-FLY

A l'approche de la période de fauche, Prométerre rappelle que chaque printemps des faons sont blessés, mutilés ou tués par les machines. L'association vaudoise encourage les agriculteurs à utiliser la technique des drones munis d'une caméra thermique pour les repérer.

Gratuit, ce service offre la possibilité de sauver les petits animaux se cachant dans les parcelles, indique un communiqué de la faîtière vaudoise des métiers de la terre. Car durant les trois semaines suivant leur naissance, les faons se cachent dans les hautes herbes où ils restent immobiles en cas de danger.

Selon les chiffres de la Protection Suisse des Animaux, environ 2000 petits se font happer chaque année par les machines. Un triste bilan que les drones permettent d'améliorer. Munis d'une caméra thermique, ces engins survolent le terrain et signalent une présence. Ils permettent ainsi aux paysans de sauver des jeunes bêtes des faucheuses.

Bêtes protégées

Une fois les bêtes détectées par la caméra, les spécialistes, munis de gants, se rendent à pied près de l'animal qu'ils recouvrent d'une caisse afin de le protéger. Un petit drapeau est ensuite disposé sur le cageot de telle sorte que les agriculteurs puissent l'éviter avec leur machine, précise à l'ats Boris Bron, pilote de drone.

Une fois la fauche terminée, caisse et drapeau sont retirés et la mère peut plus tard retrouver son petit. Boris Bron insiste sur l'importance de ne pas toucher ces animaux et d'éviter de leur transmettre une quelconque odeur.

Tout le canton

Après une phase-pilote menée dans la région de la Côte, la technique s'étend cette année à tout le canton de Vaud, précise Prométerre qui souligne que ce service est offert aux agriculteurs. Le drone intervient entre 5h et 9h30 le jour de la fauche, ajoute le pilote qui souligne que les paysans doivent se manifester la veille.

S'agissant de 2017, l'association Sauvetage Faons Vaud estime que les opérations menées essentiellement sur la Côte avec trois drones ont permis «de sauver 32 faons et autant d'adultes ainsi que huit lièvres».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!