Publié

FOOTBALLDes émeutes et un drapeau nazi en Coupe de Russie

La police a interpellé 78 personnes après l’irruption de supporters du Spartak Moscou sur la pelouse, pendant un match à Iaroslavl.

par
R.Ty
1 / 11
Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Reuters
Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Reuters
Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Les supporters du Spartak Moscou ont déployé des drapeaux nazis à Iaroslavl.

Reuters

La police russe a interpellé 78 personnes après l’irruption de supporters du Spartak Moscou sur la pelouse et le déploiement de symboles nazis pendant un match de Coupe de Russie à Iaroslavl (300 km au nord-est de Moscou).

La police a dû utiliser des canons à eau pour repousser les supporters du Spartak pendant le 16e de finale qu’il a remporté 1-0 face au club local du Shinnik (division nationale). «Après le match, 78 personnes ont été interpellées», a indiqué un porte-parole de la police de Iaroslavl, évoquant une «provocation» de la part des supporteurs moscovites. L’arbitre avait dû interrompre la seconde mi-temps pendant une vingtaine de minutes.

«Nous considérons qu’il s’agit d’une provocation planifiée. Ils sont venus avec des fumigènes cachés dans les parties intimes, ainsi que de faux plâtres destinés à cacher des objets interdits», a ajouté le porte-parole.

«C'est eux ou le football»

La police a également annoncé une enquête sur l’apparition de symboles nazis dans les tribunes occupées par les supporteurs du Spartak, où un grand drapeau rouge flanqué d’une croix gammée noire a été exhibé, selon des images diffusés sur internet.

De nombreux sièges ont été arrachés des tribunes et jeté en direction des forces de l’ordre, ainsi que d’autres projectiles, selon ces images. «C’est eux ou le football», titre jeudi en gros caractères le quotidien Sovietski Sport sur une photo montrant des jeunes gens encagoulés lançant des projectiles contre les forces antiémeutes massées devant une tribune.

En même temps que la sanction

Ces violents incidents sont intervenus le jour où l’instance de contrôle et de discipline de l’UEFA venait de condamner le CSKA Moscou, autre club de la capitale russe, à la fermeture d’une partie de ses tribunes lors de la réception du Bayern Munich en Ligue des champions le 27 novembre. Le club est puni pour le comportement raciste de certains de ses supporters lors du match de Ligue des champions contre Manchester City, le 23 octobre.

Le milieu ivoirien de City Yaya Touré s’était plaint d’avoir entendu des cris de singe, et le club moscovite a rétorqué que l’incident avait été largement exagéré par les médias britanniques.

(AFP)

Votre opinion