Suisse - Des employés indélicats de La Poste abusaient du télétravail
Publié

SuisseDes employés indélicats de La Poste abusaient du télétravail

Des employés du service clientèle, travaillant en home office, effectuaient régulièrement des appels à vide pour s’octroyer des pauses. Le géant jaune maintient toutefois le travail à domicile pour ses collaborateurs.

Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

AFP

Cet été, La Poste a découvert que, depuis juillet, les appels sortants sur les lignes du service clientèle étaient soudainement plus nombreux et plus longs que d'ordinaire. Ces appels sont par ailleurs plutôt rares, puisqu’en règle générale, ce sont les clients qui appellent. Une enquête a alors révélé que parmi les 319 employés circulait une astuce sur la façon de faire une sieste ou une pause non autorisée pendant les heures de travail sans se faire remarquer, rapporte la SonntagsZeitung.

La Poste a dénoncé 22 d’entre eux qui avaient bloqué leurs lignes téléphoniques en passant des appels vers des numéros externes alors qu'ils travaillaient à domicile. Les collaborateurs indélicats ont été rappelés dans les bureaux.

Collaborateurs inquiets

Les supérieurs du service avaient informé tous les employés que certains d'entre eux avaient triché, tout en les laissant dans l'ignorance de ce qui s'est réellement passé. Mais en les menaçant de sanctions, y compris le licenciement. Toute personne qui se sentait coupable était invitée à se présenter d'elle-même à ses supérieurs, en leur promettant des sanctions moins sévères en cas d’auto-dénonciation.

Cette mesure, que la Poste a maintenant reconnue comme erronée, avait entraîné une grande incertitude parmi le personnel: beaucoup de collaborateurs ne sachant pas s'ils étaient visés personnellement. Rétrospectivement, l'équipe de gestion du service clientèle se rend compte qu'il aurait été préférable de s'adresser directement aux employés concernés. «Le ton de la communication ne rendait pas justice à l'énorme engagement et au dévouement d'une grande partie de tous les employés», reconnaît Denise Birchler, porte-parole de la Poste interviewée par le journal dominical.

D’ailleurs, la Poste ne va pas abandonner le home office pour ses employés: «Dans la plupart des cas, cela fonctionne bien», affirme la porte-parole.

(ewe)

Votre opinion

29 commentaires