Emploi: Des entreprises envisagent des suppressions de postes
Publié

EmploiDes entreprises envisagent des suppressions de postes

Alors que des signes encourageants montrent que l’économie reprend en Suisse après le coronavirus, plusieurs entreprises envisagent des licenciements.

Le voyagiste a notamment annoncé une restructuration à ses employés.

Le voyagiste a notamment annoncé une restructuration à ses employés.

Keystone

De nombreuses entreprises envisagent ou planifient des suppressions d’emplois en Suisse pour faire face à la crise liée au Covid-19, indique la «SonntagsZeitung». «Malheureusement, j’ai dû dire à mes employés la semaine dernière qu’une restructuration est inévitable», déclare dans le journal le patron du voyagiste Kuoni, Dieter Zümpel. «Nous remettons tout en question: le réseau de succursales, la production des voyages, mais aussi les coûts du siège social», ajoute-t-il.

S’attendant à une baisse des ventes allant jusqu’à 70% cette année, Dieter Zümpel envisage même une coopération avec des concurrents. La «SonntagsZeitung» cite d’autres exemples, avec Swissport, la multinationale fournissant des services au sol dans les aéroports, qui négocie depuis mercredi un nouveau plan social pour le site de Zurich, ou Gategroup, la société de la restauration de bord, qui travaille également sur un plan social. Le prestataire de services techniques SR Technics envisage, lui, de réduire à moyen terme d’un tiers les 1300 postes restant à Zurich.

Même si de nombreuses entreprises envisagent de se restructurer, la crise liée à la pandémie due au coronavirus ne serait pas aussi grave qu’annoncée en Suisse, constate toujours la «SonntagsZeitung». Un peu plus de trois semaines après la réouverture des magasins et des restaurants, la consommation serait revenue aux niveaux observés avant le confinement. Des signes encourageants arriveraient également du côté du marché du travail, ajoute le journal, avec un nombre des nouvelles offres d’emploi en hausse depuis quatre semaines.

Votre opinion