Brexit: Des expatriés britanniques empêchés de retourner en Espagne
Publié

BrexitDes expatriés britanniques empêchés de retourner en Espagne

Plusieurs Britanniques résidant en Espagne n’ont pas pu embarquer de Londres pour Madrid samedi, car leur certificat de résidence a été déclaré non valable après le Brexit.

British Airways a indiqué aux Britanniques résidants à Madrid que leurs justificatifs connus sous le nom de «certificats verts» n’étaient «pas valables après le Brexit»

British Airways a indiqué aux Britanniques résidants à Madrid que leurs justificatifs connus sous le nom de «certificats verts» n’étaient «pas valables après le Brexit»

AFP

Des expatriés britanniques vivant en Espagne se sont plaints dimanche de s’être vu refuser l’embarquement à bord d’un vol British Airways/Iberia de Londres à Madrid, au motif que leur certificat de résidence n’était pas valide après le Brexit.

Le photographe Max Duncan, un de ceux qui n’ont pu embarquer samedi à l’aéroport Heathrow de Londres, a tweeté que plusieurs expatriés britanniques étaient «déséspérés de ne pas pouvoir rentrer chez eux», la compagnie aérienne leur indiquant que leurs justificatifs connus sous le nom de «certificats verts» n’étaient «pas valables après le Brexit». Dans une vidéo publiée sur le réseau social, il montre des Britanniques témoignant de leur incompréhension et de leur dépit de n’avoir pu embarquer.

«Désespérés de ne pas pouvoir rentrer chez eux»

En réponse à son tweet, l’ambassade du Royaume-Uni en Espagne a déclaré que «cela ne devrait pas se produire». L’ambassade a ajouté que les autorités espagnoles avaient confirmé samedi soir «que le document de résidence vert sera valable pour les voyages de retour en Espagne comme indiqué dans nos conseils aux voyageurs».

En raison du variant de nouveau coronavirus circulant au Royaume-Uni, l’Espagne a interdit les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni, à l’exception des citoyens espagnols ou résidant en Espagne.

Iberia a expliqué à l’AFP avoir reçu le 1er janvier un e-mail de la police des frontières leur signalant que l’enregistrement d’un ressortissant britannique en tant que citoyen européen n’était pas valable pour prouver qu’il était légalement résident en Espagne puis avoir reçu un deuxième e-mail samedi soir indiquant finalement que ce document pouvait être utilisé s’il n’était pas expiré.

«Au sujet des complications détectées hier à l’aéroport d’Heathrow, nous tenons à préciser qu’elles étaient dues à un problème de communication spécifique avec certaines compagnies aériennes, et qu’elles concernaient un très petit nombre de voyageurs. Cela a été corrigé hier», a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères espagnol interrogée par l’AFP.

«Un problème de communication»

Elle a précisé que, dimanche, «le trafic aérien entre le Royaume-Uni et l’Espagne se déroule normalement pour tous les citoyens d’Espagne et d’Andorre et pour tous les citoyens britanniques résidant en Espagne ou en Andorre».

Plus de 300’000 Britanniques sont recensés en Espagne. La plupart sont des retraités vivant au soleil, sur la côte sud, attirés par la météo clémente et le coût de la vie très peu élevé du pays.

S’ils se sont signalés avant le 31 décembre 2020, les Britanniques peuvent garder leur droit de résidence en Espagne, mais ils doivent avoir fourni une adresse de résidence permanente, un compte bancaire espagnol, avoir une couverture de santé et pouvoir justifier de revenus suffisants.

(AFP)

Votre opinion