Actualisé 01.12.2019 à 11:17

Des Femen perturbent une conférence de Tariq Ramadan

France

Malgré l’apparition de deux militantes féministes seins nus, ceux qui voulaient faire taire l’islamologue ont échoué.

par
lematin.ch
Les deux militantes Femen en pleine action.

Les deux militantes Femen en pleine action.

Twitter/@femeninna

Tariq Ramadan a donné vendredi soir à Saint-Germain-lès-Corbeil, dans l’Essonne, sa première grande conférence depuis sa sortie de prison, il y a un an. Intitulée «Face à l’islamophobie et à l’injustice, résister avec foi et intelligence», la prise de parole de l’islamologue genevois a été perturbée par deux Femen, qui se sont invitées seins nus sur scène.

«Femen s’élève de nouveau contre Tariq Ramadan, agresseur sexuel en série et célèbre islamologue, pour soutenir toutes les femmes qui ont eu le courage de le dénoncer», a tweeté Inna Shevchenko, une des figures du mouvement féministe.

Elle a ajouté, à propos de l’intitulé de la conférence: «Un titre prétentieux, qui visait à maquiller les crimes de Tariq Ramadan et à soutenir son travail de prosélytisme en faveur de l’Islam politique.»

Quelques secondes à peine

La séquence publiée sur Twitter montre cependant que l’action a été très limitée: les deux militantes ont été ceinturées par le service d’ordre et évacuées après quelques secondes à peine.

Au final, le théologien suisse de 57 ans, accusé de viols mais présumé innocent, aura donc bel et bien pu s’exprimer. Pour rappel, des élus locaux souhaitaient faire interdire sa conférence, qui se tenait dans une salle privée, par crainte de troubles à l’ordre public. Mais la préfecture, compétente sur la question, n’avait pas tranché en ce sens.

Une pétition avait également été lancée en ligne pour interdire la prise de parole de l’islamologue. Force est de constater qu’elle n’a pas mobilisé les foules: elle a recueilli moins de 1500 signatures.

Renaud Michiels

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!