10.11.2016 à 10:00

PrésidentielleDes fidèles de Trump seront aux postes-clés

Jeff Sessions devrait décrocher un poste de premier plan, peut-être celui de secrétaire à la Défense.

1 / 150
Un mur anti-immigrés devrait être érigé à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, comme l'a affirmé Donald Trump durant sa campagne électorale. C'est le Congrès américain qui avancera l'argent. (Vendredi 6 janvier 2017)

Un mur anti-immigrés devrait être érigé à la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, comme l'a affirmé Donald Trump durant sa campagne électorale. C'est le Congrès américain qui avancera l'argent. (Vendredi 6 janvier 2017)

AFP
Le milliardaire Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, a averti Donald Trump que 20'000 emplois étaient menacés aux Etats-Unis, notamment à Hollywood, si le futur président américain devait bloquer ses investissements dans le pays. (Mardi 13 décembre 2016)

Le milliardaire Wang Jianlin, l'un des hommes les plus riches de Chine, a averti Donald Trump que 20'000 emplois étaient menacés aux Etats-Unis, notamment à Hollywood, si le futur président américain devait bloquer ses investissements dans le pays. (Mardi 13 décembre 2016)

Keystone
Moscou nie avoir cherché à faire élire Trump contrairement aux informations parues dans le Washington Post. (Lundi 12 décembre 2016)

Moscou nie avoir cherché à faire élire Trump contrairement aux informations parues dans le Washington Post. (Lundi 12 décembre 2016)

AFP

Les hypothèses vont bon train sur la future équipe du président américain élu Donald Trump. Le républicain va vraisemblablement placer aux postes les plus importants de sa future administration ceux qui lui sont restés fidèles au cours de la campagne.

En effet, nombre de responsables du parti républicain avaient pris leurs distances avec le milliardaire. Selon des sources au fait du processus de la passation de pouvoir, Jeff Sessions devrait décrocher un poste de premier plan, peut-être celui de secrétaire à la Défense.

Sénateur de l'Alabama, il a été l'un des plus fervents soutiens de l'homme d'affaires au Congrès. Le général à la retraite Michael Flynn semble tenir la corde pour devenir le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, ont ajouté les sources.

Michael Flynn: influence apaisante

Ancien directeur de l'Agence du renseignement de la défense (Defence Intelligence Agency), Michael Flynn a joué un rôle clef dans la campagne de Donald Trump. Il lui a notamment prodigué des conseils en matière d'affaires internationales. «Il a une influence apaisante sur Trump», a noté l'une des sources.

Newt Gingrich, ancien «speaker» (président) de la Chambre des représentants et le sénateur du Tennessee Bob Corker étaient de leur côté pressentis pour être secrétaire d'Etat (ministre des affaires étrangères). Le second préside la commission des relations internationales du Sénat.

Les deux hommes avaient un temps été vus comme de possibles vice-présidents de Donald Trump. Cette place est finalement revenue au gouverneur de l'Indiana Mike Pence.

Ben Carson à l'éducation?

Les mêmes sources disent que le président du comité national républicain Reince Priebus, devenu un conseiller écouté au cours de la campagne, était évoqué comme le possible secrétaire général de la Maison blanche. La directrice de campagne de Donald Trump, Kellyanne Conway, pourrait décrocher un poste de conseillère de premier plan à la Maison Blanche.

Enfin, le neurochirurgien à la retraite Ben Carson est envisagé pour le poste de secrétaire à l'éducation. Il avait apporté son soutien à Donald Trump après s'être retiré de la course à l'investiture républicaine.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!