06.10.2020 à 04:14

CoronavirusDes fonctionnaires honduriens soupçonnés de malversations

Au Honduras, deux anciens fonctionnaires sont soupçonnés de malversations avec les fonds publics levés pour la lutte contre le coronavirus.

Au Honduras, la population a manifesté son mécontentement à de nombreuses reprises depuis le début de la crise sanitaire en mars.

Au Honduras, la population a manifesté son mécontentement à de nombreuses reprises depuis le début de la crise sanitaire en mars.

KEYSTONE

Deux anciens hauts responsables de l’agence d’achats de l’État hondurien, soupçonnés de malversations avec les fonds publics levés pour la lutte contre le coronavirus ont été arrêtés lundi, a annoncé la justice. La corruption est très répandue dans le système de santé du pays. Elle soulève l’indignation au sein de la population qui a manifesté son mécontentement à de nombreuses reprises depuis le début de la crise sanitaire en mars.

L’ancien directeur d’Invest-H, l’agence d’achat de l’État, est accusé de «malversations avec les fonds publics dans des achats réalisés durant la situation d’urgence pour le Covid-19», a précisé le parquet hondurien sur Twitter. L’ancien administrateur d’Invest-H, a lui aussi été arrêté pour les mêmes chefs d’accusation, passibles au Honduras de six à neuf ans de prison.

Enquête ouverte

Les deux hommes sont accusés d’avoir dépensé l’équivalent de plus de 4000 dollars (3660 francs) pour isoler cinq fonctionnaires dans un hôtel de luxe après avoir été en contact avec des personnes infectées par le coronavirus, alors que d’autres solutions gratuites existaient.

L’ancien directeur est surtout sur la sellette dans l’affaire de l’achat en Turquie pour 47 millions de dollars (43 millions de francs) de sept hôpitaux de campagne de 400 lits destinés à accueillir des patients contaminés par le coronavirus. Seules deux de ces installations ont été livrées et ne sont toujours pas en fonction, car leurs équipements seraient incomplets et obsolètes. Le directeur d’Invest-H a été destitué en juillet. Une enquête a été ouverte dans cette affaire.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!