Publié

Jour J-1Des Français pas si pauvres

Malgré une campagne marquée par la crise économique, les Français ne sont pas aussi à plaindre qu’il y paraît.

par
Eric Felley
Une vitrine de grand magasin à Paris.

Une vitrine de grand magasin à Paris.

Keystone

Durant cette campagne présidentielle française, bien des candidats ont évoqué la Suisse sous l’angle du paradis fiscal et, en filigrane, comme un pays de «nantis». A l’inverse, la Suisse a parfois jeté un regard condescendant sur ses voisins aux prises avec une crise économique et des frustrations largement exprimées. Il y a quelque temps, le conseiller national Luc Barthassat (PDC/GE) déclarait: «La situation de la France est catastrophique. Les petits patrons sont surtaxés, les employés touchent 1300?euros par mois et tournent avec le minimum. Ils ne sortent plus, ne vont plus au resto et tout le monde en a ras le bol.»

Votre opinion