Partenariat: Des gilets bleus en vente pour aider des musiciens
Publié

PartenariatDes gilets bleus en vente pour aider des musiciens

La Fête de la Musique Fribourg, soutenue par la Loterie Romande, propose des survêtements de sécurité réfléchissants à 20 francs, afin de mener à bien une action socioculturelle solidaire.

par
Victor Fingal
Fabien Boissieux, directeur de la Fête de la Musique Fribourg présente un gilet bleu vendu actuellement pour pouvoir payer un salaire à dix musiciens de la région.

Fabien Boissieux, directeur de la Fête de la Musique Fribourg présente un gilet bleu vendu actuellement pour pouvoir payer un salaire à dix musiciens de la région.

DR

La pandémie aura au moins le mérite de développer l’imagination! À Fribourg, alors que la prochaine Fête de la Musique du 21 juin semble compromise dans sa forme traditionnelle, les initiateurs de la manifestation planchent sur des projets fous, fous, fous.

L’un d’eux consiste à réunir 10 000 francs par la vente de gilets bleus afin d’offrir un salaire de 1000 francs à dix musiciens professionnels de la région, frappés par les consignes sanitaires dues au coronavirus.

«Ces artistes viennent de mondes musicaux très différents à l’image de la Fête de la Musique, souligne Fabien Boissieux, directeur exécutif de la manifestation. Cela va du jazz et des musiques actuelles à l’opéra ou la musique classique. Ils donneront dix concerts exclusifs au sein d’institutions sociales fribourgeoises où des personnes ont été marginalisées à cause de la crise Covid.»

Parmi les musiciens sélectionnés, Laure Betris alias Kassette, à la fois pianiste, guitariste et chanteuse de rock, est connue pour explorer sans cesse de nouveaux domaines. Quant à la mezzo-soprano Annina Haug, elle excelle aussi bien dans les répertoires de Bach, Berlioz ou Mozart. Enfin, Baron.e, le duo pop fribourgeois s’était déjà fait une réputation internationale en 2019 avec le titre «Un verre d’Ego».

Pour réunir la somme, 500 gilets bleus au prix de 20 francs sont actuellement en vente soit en ligne via le site www.fete-musique.ch ou directement à la Crêperie SucréSalé, située à Fribourg au 50 de la rue de Lausanne. «Avec ces survêtements réfléchissants, poursuit le directeur, nous avons voulu aussi associer à la Fête de la Musique tous ceux qui bougent, sportifs ou non, et qui sont visibles sur les bords de nos routes afin qu’ils témoignent de leur solidarité.»

Le 21 juin, des concerts prévus sur les toits

Ce n’est pas tout. D’autres projets sont actuellement en gestation visant à permettre aux Fribourgeois de participer au festival en dépit des contraintes sanitaires. Des orchestres, par exemple, donneraient des concerts sur les toits. Des escouades à bicyclettes, équipées de haut-parleurs, relaieraient les sons émis par une source unique en sillonnant les rues de la ville. Des collaborateurs de la manifestation débarqueraient sur leur lieu de travail avec leurs instruments. «Nous avons même un slogan déjà prêt pour cette action: métro, boulot, tempo!»

Reste qu’un événement de cette ampleur, gratuit pour les spectateurs, est entièrement dépendant de ses sponsors et partenaires. «C’est tout le Festival de Musique Fribourg qui serait considérablement réduit, si nous n’avions pas le soutien de la Loterie Romande, dit encore Fabien Boissieux. Et nous lui sommes très reconnaissants, encore plus pendant cette période si difficile pour les activités culturelles.»

Votre opinion