18.08.2015 à 09:25

ORIGINALDes graffs pour éviter les tags

Pour combattre les tags, le conseiller administratif et conseiller national PDC genevois Guillaume Barazzone fait décorer les radars par des graffeurs.

par
Valerie Duby

«Un tag appelle un tag. Mais un graff n’appelle pas forcément un tag!» C’est le conseiller national conseiller administratif genevois Guillaume Barazzone qui le dit. Et il sait de quoi il parle en tant que magistrat en charge du Département de l’environnement urbain et de la sécurité.

«En graffant du mobilier urbain, on évite des tags: l’expérience le démontre. Les coffrets SIG étaient régulièrement tagués. Depuis 2014, 105 d’entre eux ont été repeints par des artistes et ne sont plus ou très peu tagués», ajoute le conseiller administratif PDC. «Un tag est toujours une détérioration. Or, un beau graffiti, cela peut être de l’art. Sans compter que les tagueurs respectent le travail des graffeurs. Cela fait partie des codes de la rue.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!