Représentations caricaturales: Jugés racistes, des livres du Dr Seuss cessent de paraître
Publié

Représentations caricaturalesJugés racistes, des livres du Dr Seuss cessent de paraître

Six ouvrages de l’auteur du personnage du Grincheux qui déteste Noël ne seront plus publiés ni vendus parce qu’ils comportent des stéréotypes et des images racistes.

Une peinture murale d’un graffeur représente le personnage du Grinch de l'auteur américain Dr Seuss avec la mention «cancelled» sur un «Merry Christmas», le 27 décembre 2020 à Berlin.

Une peinture murale d’un graffeur représente le personnage du Grinch de l'auteur américain Dr Seuss avec la mention «cancelled» sur un «Merry Christmas», le 27 décembre 2020 à Berlin.

AFP

Six albums du très populaire auteur américain pour enfants Dr. Seuss ont été retirés du catalogue, car ils contenaient des stéréotypes raciaux et des représentations caricaturales, a indiqué mardi Dr. Seuss Enterprises, qui gère les droits de l’auteur décédé en 1991.

Parmi les titres écartés de la liste figurent «And To Think That I Saw it on Mulberry Street», qui présente notamment un «garçon chinois», portant un bol et et des baguettes. Dans «If I Ran the Zoo», des personnages aux longues moustaches apparaissent dans ce qui ressemble à une tenue traditionnelle chinoise.

«Soutenir toutes les communautés»

«Ces livres représentent des personnages de manière inappropriée et blessante», a expliqué Dr. Seuss Enterprises, révélant que la décision du retrait a été prise l’an dernier, en accord avec l’éditeur, Penguin Random House.

«Retirer ces ouvrages de la vente n’est qu’un des aspects de notre engagement et de notre plan pour s’assurer que le catalogue de Dr. Seuss Enterprises représente et soutienne toutes les communautés et les familles», a ajouté le groupe dans un communiqué publié mardi.

Adaptations au cinéma

Theodor Seuss Geisel (1904-1991), plus connu sous le nom de Dr. Seuss, est devenu à partir des années 1930 l’une des références les plus marquantes de la littérature pour enfants aux Etats-Unis, et ses créations se sont exportées dans de nombreux pays du monde.

Les livres de Dr. Seuss se sont vendus à plus de 600 millions d’exemplaires et l’univers qu’il a inventé a fréquemment été adapté au cinéma, avec notamment «Le Grinch» (deux films), «Le Lorax», ou encore «Horton».

Le producteur Chris Meledandri et Benedict Cumberbatch à la première new-yorkaise de «Dr. Seuss' The Grinch», le 3 novembre 2018 à New York.

Le producteur Chris Meledandri et Benedict Cumberbatch à la première new-yorkaise de «Dr. Seuss' The Grinch», le 3 novembre 2018 à New York.

Getty Images via AFP

Critiqué par le passé

L’univers de Dr. Seuss a souvent été critiqué par le passé en ce qu’il véhiculait, selon plusieurs observateurs, des clichés sur différentes communautés ethniques, et a même été accusé de promouvoir le suprémacisme blanc.

Une étude publiée en 2019 par l’association Conscious Kid, qui promeut l’égalité au sein de la jeunesse, mettait en avant l’utilisation de caricatures pour des personnages chinois, japonais, ou du Moyen-Orient.

Elle montrait également que les deux seuls personnages noirs aperçus dans les albums de Dr. Seuss étaient dépeints avec seulement un pagne, transportant des animaux sauvages.

L’étude présentait aussi les animaux de Dr. Seuss comme un véhicule de représentation raciale stéréotypée, en premier lieu le chat du «Chat Chapeauté», l’un des plus célèbres livres de l’auteur.

Selon plusieurs publications, le chat aurait été inspiré par la culture «blackface», représentation caricaturale de personnes noires par des acteurs blancs grimés.

Plusieurs auteurs de bande dessinée jeunesse nés avant-guerre ont été critiqués pour leur manière d’aborder les minorités, notamment Hergé et son «Tintin au Congo».

Depuis les années 1980 et 1990, les représentations ont évolué et évitent le plus souvent désormais clichés et caricatures.

(AFP)

Votre opinion