22.01.2012 à 19:36

KosovoDes manifestants empêchés de bloquer la frontière avec la Serbie

La police a pu empêcher dimanche des membres d'un mouvement radical au Kosovo de bloquer les frontières avec la Serbie.

Les manifestants à Podujevo.

Les manifestants à Podujevo.

AFP

La police kosovare a empêché dimanche des manifestants d’un mouvement radical de bloquer deux postes-frontières vers la Serbie dans le nord-est et l’est du Kosovo en leur barrant, sans incident, la route vers ces passages.

A Podujevo (nord-est), des policiers en tenues anti-émeutes bloquaient le passage à la sortie de cette ville située à quelque 6 km du poste frontière Merdare (nord), à environ 1000 manifestants du Mouvement pour l’autodétermination.

"La Serbie ne passera pas", pouvait-on lire sur une banderole brandie par les manifestants qui répondaient à l’appel de ce mouvement visant à empêcher l’entrée de marchandises serbes sur le territoire du Kosovo.

"Nous sommes contre la Serbie et nous défendons la République (kosovare) et les produits domestiques", a indiqué à la presse le leader du mouvement, Albin Kurti. Il a précisé que les manifestants ne comptaient pas se disperser. "Nous continuerons la manifestation, nous sommes venus ici et nous y resterons", a-t-il ajouté.

Unification du Kosovo

Le Mouvement autodétermination, représenté au parlement de Pristina, prône l’unification du Kosovo, majoritairement peuplé d’Albanais, avec l’Albanie voisine.

La police kosovare a indiqué dans un communiqué que des manifestants de ce mouvement, environ un millier selon les médias, avaient également été empêchés de se rendre et de bloquer le passage frontalier de Konculj, situé à 70 km à l’est de Pristina. "La situation sur les deux passages frontaliers est calme", a précisé la police.

Selon la même source, les deux postes frontières ne sont pas bloqués et des camions en provenance de la Serbie ont pu pénétrer au Kosovo dans le courant de la journée, cinq par le passage de Merdare et trois autres par celui de Konculj.

14 janvier déjà

Une action similaire, organisée par le même mouvement le 14 janvier à proximité des mêmes passages, avait dégénéré en incidents, faisant plus de 50 blessés parmi les manifestants et les forces de l’ordre.

L’Union européenne (UE) avait condamné cette manifestation en la jugeant "injustifiée". Belgrade et Pristina nourrissent un différend depuis que le Kosovo a unilatéralement proclamé son indépendance en 2008.

Toutefois, après des mois de pourparlers sous le patronage de l’UE, les deux parties ont accepté, en septembre, de mettre en oeuvre un accord de libre échange.

Cet accord a permis la levée de l’interdiction d’importation des marchandises du Kosovo que la Serbie observait depuis la proclamation de l’indépendance de ce territoire en février 2008.

La Serbie est, pour sa part, l’un des principaux exportateurs au Kosovo avec 260 millions d’euros par an. Plus de 90% des importations de produits alimentaires au Kosovo proviennent de la Serbie.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!