Olympisme: Des médailles en métaux recyclés
Publié

OlympismeDes médailles en métaux recyclés

Tokyo 2020 a appelé les Japonais à lui offrir leurs appareils électroniques en fin de vie pour les transformer en médailles.

par
Patrick Oberli
Une image de synthèse du futur stade des JO de Tokyo.

Une image de synthèse du futur stade des JO de Tokyo.

Lorsqu’il s’agit de convaincre la population du bien-fondé de Jeux olympiques, la créativité ne connaît pas de limites! La dernière initiative en date vient du Japon et de Tokyo 2020. Alors que la candidature se bat au quotidien avec son budget, les scandales et les constructions de sites, elle a aussi lancé un appel aux Japonais pour obtenir les métaux nécessaires à la fabrication des médailles! Le principe: récolter les appareils électroniques en fin de vie pour en extraire l’or, l’argent et le bronze. Ainsi, argumente les organisateurs très altruistes, «chaque Japonais à la possibilité de mettre un peu de son histoire dans les trophées.» Fallait y penser. Surtout que cela fera plaisir au Comité international olympique (CIO) qui a fait de la sensibilité écologique, l’un des points incontournables de son Agenda 2020.

40 kilos d'or

La démarche est loin d’être anodine. Lors de son opération, le comité d’organisation compte récupérer huit tonnes de métaux (40 kilos d’or, 4820 kilos d’argent et 2944 kilos de bronze). Cette masse sera réduite à deux tonnes par le processus de fabrication, soit la quantité nécessaire au façonnage des quelque 5000 médailles qui seront distribuées durant les compétitions.

La collecte commencera début avril dans plus de 2400 magasins de l’un des partenaires de l’événement, NTT Docomo, plus grand opérateur de télécoms du Japon. D’autres boîtes de récupération seront installées dans des établissements publics. Pour l’anecdote, au cours du jour, la valeur des huit tonnes récoltées se monterait à quelque 6,4 millions de francs. Pas mal pour du recyclage.

Votre opinion